Parution : Pascal Buresi, Géo-histoire de l’Islam, Belin coll. Alpha, 2018

L’Islam vu au carrefour de l’histoire et de la géographie

Au début du XXIe siècle, un cinquième de la population de la planète se rattache à la religion musulmane, selon des modalités qui varient considérablement d’une région à l’autre.

Peut-on réduire l’islam/Islam (religion et civilisation) à un ensemble de traits qui le caractériserait en tous temps et en tous lieux ?

Une approche historique et géographique s’impose pour comprendre les processus sociaux, politiques et culturels qui sont à l’œuvre dans le monde au sein des différentes populations musulmanes. De la prophétie muhammadienne à l’Empire ottoman, des guerriers nomades du désert aux marchands-navigateurs de l’océan Indien, du coeur de la péninsule Arabique aux périphéries « occidentales », de la centralité du pèlerinage à La Mecque à l’infinie variété des pèlerinages locaux, de l’héritage des savoirs médiévaux à la chaîne de télévision qatariote al-Jazeera, des souks traditionnels au système bancaire « islamique », de la naissance des droits musulmans aux révoltes des « printemps arabes », des règles de l’hospitalité à l’exposition numérique de décapitations d’otages par l’État islamique de Syrie et d’Irak (Daesh), cette synthèse explore toutes les composantes de la religion et des cultures musulmanes, pour mieux comprendre les fractures qui affectent le monde.

La violence pratiquée au nom de l’islam est-elle un aspect du choc des civilisations cher à Samuel Huntington, ou bien celui, inattendu, de la globalisation néo-libérale ?

Ce livre a été augmenté d’une préface et d’un chapitre final.

Site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...