Özcan Yilmaz, La Formation de la nation kurde en Turquie, Paris, PUF, 2013, 272p.

Yilmaz_1erecouv_200k A l’heure où une intervention des puissances occidentales en Syrie semble imminente, où des réfugiés kurdes fuyant la guerre syrienne affluent par dizaines de milliers en Irak, et où le processus de paix historique entre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et Ankara se fragilise, les Kurdes se retrouvent au croisement des conflits qui secouent le Moyen-Orient.

Paru aux Presses Universitaires de France, l’ouvrage d’Özcan Yilmaz La formation de la nation kurde en Turquie tombe à point nommé pour mieux comprendre la trajectoire de ce peuple, et notamment  l’émergence d’une conscience nationale kurde, décrire le mouvement qui s’en est suivi, saisir son évolution sur le plan géographique, interpréter l’évolution des revendications et, enfin, analyser les facteurs déterminants du passage d’un mouvement d’intellectuels et de notables à un mouvement de masse.

L’auteur a reçu le prix Pierre du Bois 2012 qui récompense la meilleure thèse en histoire et politique internationales de l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.