Rencontre croisée : “Les Chrétiens d’Orients”, 18h30, Paris, IREMMO, 17/09/2013,

Rencontre croisée

Mardi 17 septembre

18h30-20h


Rencontre sur le thème des chrétiens d’Orient autour des ouvrages de :
Carole Dagher, Réflexions libanaises, L’Harmattan, 2013
Antoine Fleyfel, Géopolitique des chrétiens d’Orient, L’Harmattan, 2013


Carole Dagher, journaliste de carrière, juriste de formation, analyste politique, auteur d’ouvrages politiques sur le Liban et le Moyen-Orient et de romans historiques.

Être libanaise et maronite, faire partie de la chrétienté d’Orient et porter un patrimoine culturel arabe : Cet héritage multiple détermine un chemin de vie, source de richesse, mais aussi de questionnements. Le Liban est-il une belle idée qui peine à se matérialiser, une terre enivrante et douloureuse à la fois? Le monde arabe est-il condamné à pleurer ses âges d’or révolus? Que peuvent encore faire les chrétiens d’Orient? Que devient la communauté maronite historiquement pierre angulaire de l’État libanais?


Antoine Fleyfel , maître de conférences à l’Université catholique de Lille, docteur en philosophie (Paris 1) et en théologie (Strasbourg), et responsable des relations académiques à l’Œuvre d’Orient.

Il anime, par ailleurs, un cours annuel à l’iReMMO, sur le thème « Les chrétiens d’Orient, histoire, présent et avenir ».
Passer en revue la présence des chrétiens dans six contextes politiques du Proche-Orient arabe exclut tout discours supposant une unité géopolitique des “chrétiens d’Orient”. Notre étude montre à quel point ceux-ci appartiennent au devenir de leur pays et vivent des situations uniques. Non, les “chrétiens arabes” ne sont pas entrain d’écrire leur dernier chapitre en Orient, et leur avenir au Machreq leur appartient toujours.


Inscriptions : infos@iremmo.org / Participation à la séance : 5 et 3 €*

* étudiants et demandeurs d’emplois


  iReMMO, 5/7 rue Basse des Carmes, 75005 Paris, Maubert Mutualité – 01 43 29 05 65 – www.iremmo.org

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.