Journée d’études à la Cité universitaire internationale : “Les processus d’assignation politico-religieux dans le conflit syrien” – CéSor-EHESS, 15/12/2016

Journée d’étude sur inscription

Journée d’étude

Les processus d’assignation politico-religieux dans le conflit syrien

Organisée par Nisrine Al-Zahre, Emma Aubin-Boltanski, Cécile Boëx, Anna Poujeau

(CéSor – EHESS – CNRS)

jeudi 15 décembre 9h15-18h30

Cette journée d’études sera consacrée à la violence des processus d’assignation politico-religieux dans le conflit syrien. L’État syrien, ainsi que différentes factions du camp de l’opposition ont dès le début de la révolte en 2011 entrepris de mobiliser les individus sur la base de leurs identités confessionnelles et/ou ethniques. Observable chez les « minoritaires » alaouites, druzes et chrétiens sommés de soutenir le régime de Bashar al-Assad, cette politique a également des conséquences délétères au sein de la « majorité » sunnite. Ne se cantonnant pas au domaine de la mobilisation politico-militaire, elle s’accompagne de la tentative d’imposer par la contrainte une réforme morale de chaque individu, ainsi qu’une homogénéisation des croyances, des pratiques et des manières d’être « citoyen », « musulman », « alaouite », etc. De nombreux Syriens ont néanmoins tenté de résister à ce processus qui s’exerce sur eux de façon impérative et les réduit par la contrainte à leur appartenance communautaire et ceci nonobstant leurs convictions politiques et religieuses particulières.

Comment les individus réagissent-ils à ce processus d’assignation politico-religieux qui les convoque jusque dans leur intimité : leurs façons de s’habiller, de penser, de prier, d’interagir, etc. ? Quelles sont les stratégies développées pour y résister ? Quelle est la marge de négociation laissée à celles et ceux qui en raison de leurs lieux d’habitation et de leur identité religieuse se trouvent « enrôlés » sous les bannières d’un groupe ou d’un camp en particulier ? Comment appréhender la pluralité des obédiences et le jeu d’oscillation qu’elle suppose (entre discours publics et privés ; entre pratiques collectives et personnelles, etc.), sans pour autant ignorer la radicalisation effective d’une partie de la population ?

Lieu : Cité Universitaire Internationale – Collège d’Espagne
7 E, Boulevard Jourdan –
75014 Paris (RER B-Cité universitaire)

Inscription obligatoire sur : https://colloque-syrie.eventbrite.fr

Programme 

Matinée :

Présidente de séance : Emma Aubin-Boltanski (CéSor – CNRS)

9h15-9h30 : Accueil
9h30-9h45 : Introduction

9h45-10h30 : Boris James (IFPO – Erbil) Autonomie démocratique contre nationalisme kurde ? Le projet éducatif du PYD/PKK à travers ses manuels d’histoire
10h30-11h15 : Thomas Pierret (Edinburgh University)
Des limites de l’assignation identitaire : quand le « pouvoir du peuple » s’impose aux jihadistes
11h15-11h30 : Pause café

11h30-12h15 : Paulo Pinto (Universidade Federal Fluminense, Brésil) 

Les Soufis d’Alep et les processus de mobilisation identitaire dans le conflit syrien

12h15-13h00 : Anna Poujeau (CéSor – CNRS)
Les moniales de Sainte-Thècle et les combattants du front al-Nosra :
un enlèvement et une libération problématiques

13h-14h30 : Pause déjeuner

Après-midi :

Présidentes de séance : Nisrine Al-Zahre (CéSor – EHESS) et Cécile Boëx (CéSor – EHESS)

14h30-15h45 : Samar Yazbek, (écrivaine syrienne)  
À propos de son ouvrage Les portes du néant, Stock, Paris, 2016.
(intervention en arabe avec traduction)

15h45-16h00 : Pause café

16h00-18h00 : Projection de travail du film de Laurent Lhermitte (documentariste) et Romain Hüet (MCF Université Rennes II, chercheur au Prefics et l’ISCC – CNRS – Paris Sorbonne)
Après le Printemps Vie ordinaire des Moudjahidinesd’Hama (59’) Suivie d’une discussion en présence des réalisateurs

18h-18h30 : conclusion

 

Téléchargements :

Séminaire Syrie 12 décembre 2016

Affiche de la journée d’étude

Programme complet de la journée d’étude

 


Vous aimerez aussi...