Khalid Mouna, anthropologue / professeur de sociologie à l’Université Moulay Ismail (Maroc) — 07/11-18/11/2016

photo_khalidmouna

Biography :

Khalid Mouna is an anthropologist, professor of Sociology at the Faculty of Arts and Humanities Moulay Ismail, Meknes. He is a Fellow Researcher at the Centre Jacques Berque-CNRS, Rabat, Morocco. His research publications focus on cannabis, social changes, migrations, and post-Arab Spring-social mobilization. He led two fellowships of research: one MIM – AMERM program funded by the Swiss foundation PEM “Space imagined, lived space and negotiated space. Comparison of Spanish and sub-Saharan migration in Tangier”, and one European program Marie Currie: “Dance, costume, music”. He is also a member of the European Marie Currie project on the Arab Spring. He manages a fellowship of research of the Heinrich Böll Foundation on migration in Morocco.

Programme des conférences :

Lundi 7 novembre 2016, à l’université de Louvain (Belgique)

12h45-14h : La migration des Français au Maroc confrontée au point de vue des Marocains

La présence des Français au Maroc révèle plusieurs ambiguïtés. Cette présence est visible au niveau culturel, économique et politique. Ce que nous traitons ici est lié à la question des valeurs et des formes d’interaction que les Marocains entretiennent ou non avec cette présence française. Il s’agit d’une position complexe fondée sur l’intériorité et l’extériorité de l’étranger dans le sens de Simmel (1979, [1908]), où les notions de proximité/distance sont au cœur de la définition même de l’étranger.

16h15-18h15 : L’élite politique, les jeunes du bled du kif et le débat sur la légalisation du cannabis au Maroc

Cette intervention cherche à analyser la dynamique de l’ordre et du désordre à partir de la dynamique des jeunes du bled du kif en lien avec le débat autour de la légalisation du cannabis. Il s’agit d’une analyse des données de terrain actualisées à la lumière des mouvements de contestation depuis 2010, suivie d’une enquête sur les réseaux sociaux des groupes de jeunes représentant plusieurs communes du bled du kif.

Jeudi 10 novembre 2016, à l’EHESS-IISMM (salle de réunion, 1er étage, 96 bd Raspail 75006 Paris)

10h-13h : La production du cannabis au Maroc : entre norme et déviance – dans le cadre du séminaire « Introduction au droit musulman : les transformations de la normativité islamique depuis l’expédition d’Égypte »

Les acteurs impliqués dans la culture du cannabis au Maroc semblent partager une identité homogène, mais les logiques sociales sont plus individualistes depuis la spécialisation dans la production de haschisch. Afin de mieux saisir la réalité des rapports entre les acteurs de la culture du cannabis et leurs rapports à la norme, Khalid Mouna va analyser comment les normes sociales se construisent au sein du bled du kif à partir des données historiques et empiriques. La réflexion s’articulera autour de la question suivante : quel processus de construction de la norme individuelle et collective s’élabore-t-il au sein de cet espace ?

Vendredi 18 novembre 2016, à l’Université de Paris V (Paris)

13h-16h : Enquête dans le milieu de la drogue

Le chercheur sur un terrain ethnographique n’est pas uniquement un témoin en contact avec ses informateurs, mais fait partie prenante d’une interaction, il participe ainsi à la construction commune d’une situation et d’un savoir. Ce séminaire a comme objectif de marquer un retour sur une expérience de terrain dans le Rif ; un terrain qualifié de déviant par sa pratique de la culture du cannabis. Il ne s’agit pas ici de théoriser les concepts autour du travail ethnographique, mais plutôt d’un exercice réflexif. J’aborderai le processus d’implication anthropologique sur le terrain tout en montrant comment cette expérience a pu transformer ma façon de percevoir le savoir.


Vous aimerez aussi...