Colloque international : Transformation des régimes et recompositions des élites dans le monde arabe après 2010-2011. Une approche comparée — Tunis, 20-22/10/2016

logoIRMC  kas logo

PSL logo  dauphine logo

Présentation :

L’ambition de ce colloque, dans le contexte particulier du monde arabe après les contestations de 2010-2011, est d’analyser les recompositions relatives aux « élites » dans quelques secteurs-clé en premier lieu les élites politiques et partisanes mais aussi la haute fonction publique, la défense, la sécurité, la justice, l’économie, la culture, le monde intellectuel ou les médias, pendant et après un changement de régime, que celui-ci survienne suite à une insurrection populaire, un processus révolutionnaire ou un coup d’Etat. Une attention particulière sera accordée aux dimensions processuelles de la fabrication d’un nouveau personnel politique. Il s’agit tout autant de saisir ce que les élites font dans les processus critiques que ce que les crises font aux élites.

Objectifs :

Ces journées d’étude ont pour objectif de cartographier la recherche sur les élites et rendre accessibles les connaissances produites sur ce domaine dans diverses disciplines : sociologie politique, anthropologie, histoire, etc. Il s’agira de rassembler chercheurs individuels et équipes de recherche qui travaillent sur cette question et de confronter les pistes d’analyse, tout en suscitant une discussion méthodologique sur les bonnes manières d’analyser les dynamiques élitaires dans le contexte d’un changement de régime. A travers une analyse comparée centrée sur ce qui sont les élites et ce qu’elles font dans de tels contextes, il s’agit d’enrichir notre compréhension des processus politiques dans les pays du monde arabe depuis 2010-2011. Une telle perspective permet en effet d’échapper aux logiques de classement (transition démocratique/restauration autoritaire ; démocratie/autoritarisme, etc) fondées sur quelques critères choisis arbitrairement (élections libres, alternance, etc.) dont sont friands les commentateurs et de privilégier une analyse de l’intérieur auprès des acteurs clés des configurations politiques.

Si les contributions attendues porteront sur le monde arabe (dans un sens toutefois non restrictif), plusieurs discutants seront spécialistes d’autres aires culturelles et d’autres périodes historiques, afin de susciter des comparaisons dans le temps et l’espace.

Comité scientifique :

Sarah Ben Nefissa, IRD-IEDES, UMR Développement et société, IRD Égypte,
Michel Camau, Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence,
Sigrid Faath, Wuquf – Études Maghrébines, Berlin,
Alia Gana, LADYSS-CNRS, IRMC,
Vincent Geisser, IREMAM-CNRS,
Eric Gobe, IRMC, IREMAM-CNRS
Benjamin Gourisse, PSL Research University, Université Paris-Dauphine, IRISSO-CNRS,
Jérôme Heurtaux, PSL Research University, Université Paris-Dauphine, IRISSO, IRMC,
Georges Mink, ISP-CNRS, Collège d’Europe de Natolin,
Hatem M’Rad, Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, ATEP,
Asma Nouira, Faculté de droit et des sciences politiques de Tunis el-Manar,
Frédéric Sawicki, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Organisation :

Le colloque est organisé par l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) et la Konrad‐Adenauer‐Stiftung en Tunisie. Coordinateur : Jérôme Heurtaux, PSL Research University, Université Paris‐Dauphine, IRISSO‐CNRS, Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC).

Calendrier :

10 juin 2016

Lancement de l’appel à communications

16 juillet 2016

Date limite d’envoi des propositions de communication

30 juillet 2016

Communication de la liste des propositions sélectionnées

1er octobre 2016

Date limite d’envoi des communications

20-22 octobre 2016

Colloque

[Article calqué sur la présentation de l’IRMC]

[Télécharger la présentation scientifique]

 


Vous aimerez aussi...