Postes chefs de projet, Liban, Turquie et Jordanie — LIMITE : 03/06/2016

logo cfi

CFI recrute 3 chefs de projet au Liban, en Turquie et en Jordanie


Poste/fonction : 3 chefs de projet (nouveau poste)/travailleurs indépendants.

Pays d’affectation : Liban/Turquie/Jordanie

Lieu d’affectation : Beyrouth/Gaziantep/Amman

Durée du programme : 36 mois

Durée du contrat : 12 mois renouvelables


Contexte :

CFI est l’agence française de coopération médias, principalement financée par le ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, qui est chargée de coordonner et d’animer la politique française d’aide publique pour la promotion et le soutien aux médias dans les pays en développement. Elle accompagne les acteurs du secteur (TV, radio, presse écrite, médias sociaux), qu’il s’agisse d’entreprises publiques ou privées ou encore d’organisations issues de la société civile. CFI participe actuellement à une trentaine de projets qui s’inscrivent dans quatre grands programmes : médias et pluralisme, médias et entreprises, médias et développement et médias et ressources humaines.

Depuis trois ans, elle bénéficie de subventions de l’Union européenne (UE) destinées à encourager la consolidation des capacités des médias dans le monde arabe. Avec l’aggravation du conflit en Syrie, une crise politique et sociale complexe qui affecte directement la sécurité du Liban, de la Jordanie, de l’Irak et de la Turquie s’est désormais installée dans la durée. En vue d’aider les pays voisins de la Syrie à relever ce défi colossal, l’UE a décidé de mettre en place un fonds d’affectation spécial qui servira à financer un programme multisectoriel, sous la houlette d’un consortium allemand, espagnol et français. L’organisme public français Expertise France (EF) a désigné CFI comme son partenaire de mise en œuvre pour améliorer l’accès direct à l’information des réfugiés syriens et des communautés d’accueil vulnérables en Turquie, en Jordanie et au Liban. Ce volet du programme vise à faciliter la circulation de l’information entre les prestataires de services et les bénéficiaires syriens dans les 3 pays, notamment sur les questions de protection et d’assistance juridique. Cet objectif implique de concevoir, développer et mettre en œuvre un système de collecte de l’information orienté vers les services dans les 3 pays, puis de diffuser ces informations par le biais de différents canaux.

Dans le cadre de cette initiative, CFI cherche aujourd’hui à recruter 3 chefs de projet, dont les fonctions et responsabilités sont détaillées ci-dessous.


Objectifs :

  1. Assurer, au nom de CFI, la mise en œuvre du projet au Liban/en Turquie/en Jordanie, en conformité avec le cahier des charges du projet et ses annexes, et conformément aux procédures d’EF et de CFI ;
  2. Encadrer les correspondants locaux de CFI, au Liban/en Turquie/en Jordanie, et travailler en coordination avec les chefs de projet de CFI dans cles trois pays ;
  3. Représenter CFI et veiller à ce que les activités du projet soient mises en œuvre en coordination avec les représentants des membres du consortium (EF, GIZ et AECID), les autorités libanaises/turques /jordaniennes, ainsi que les organisations internationales et locales au Liban/en Turquie/en Jordanie ;
  4. Assurer les fonctions de communication du projet et l’établissement des rapports au Liban/en Turquie/en Jordanie ;
  5. S’assurer d’être en conformité avec les règles de sécurité et veiller à la sécurité de l’équipe CFI et du projet au Liban/en Turquie/en Jordanie.

Encadrement :

Le chef de projet travaillera sous la responsabilité directe du coordonnateur régional du programme, basé en Turquie.

Le chef de projet coordonnera et encadrera les correspondants locaux de CFI au Liban/en Turquie/en Jordanie, qui assureront la collecte et la centralisation des informations axées sur les services, et seront chargés de tenir celles-ci à jour tout au long du projet.


Contacts du poste :

  • Le chef de projet travaillera en étroite collaboration avec les représentants des membres du consortium du programme et les acteurs locaux (les organisations internationales basées au Liban/en Turquie/en Jordanie, les autorités, les organisations libanaises/turques/jordaniennes, les prestataires de services) ;
  • Le chef de projet travaillera en étroite collaboration avec les 2 autres chefs de projet basés au Liban/en Turquie/en Jordanie ;
  • Le chef de projet travaillera avec le siège de CFI, par le biais du responsable projets Syrie (basé à Paris), qui sera son contact au siège.

Tâches et responsabilités :

1) Assurer, au nom de CFI, la mise en œuvre du projet au Liban/en Turquie/en Jordanie, en conformité avec le cahier des charges du projet et ses annexes, et dans le respect des procédures d’EF et de CFI :

En étroite coopération avec le coordonnateur régional, mettre en œuvre les activités au Liban/en Turquie/en Jordanie en conformité avec le cahier des charges du projet, le budget validé, le plan de travail et les engagements contractuels de CFI envers EF.

Il s’agira principalement de :

  • Soutenir les 2 mois de recherches approfondies effectuées par une équipe de chercheurs en charge de collecter les informations existantes auprès des prestataires de services au Liban/en Turquie/en Jordanie et d’affiner les besoins en information des réfugiés. Le chef de projet pourra assurer la liaison avec l’équipe de recherche pour l’aider, par exemple, dans ses efforts pour cartographier les informations et/ou organiser des réunions avec les parties prenantes concernées.
  • Soutenir la mise en place d’une plate-forme véhiculant les informations vitales axées sur les services destinées aux réfugiés syriens au Liban/en Turquie/en Jordanie : obtenir l’approbation formelle des autorités, aider à identifier et à recruter les prestataires de services, et assurer constamment la liaison avec ces derniers.
  • Soutenir le coordonnateur régional (et/ou les parties prenantes appropriées) dans la transcription des informations sur les services en messages clairs et compréhensibles pour les réfugiés syriens.
  • Sous la direction du coordonnateur régional, travailler avec les correspondants locaux ou les intervenant(s) approprié(s) afin de tenir constamment à jour les informations sur les services diffusées aux réfugiés.
  • Soutenir le renforcement des capacités et l’appui apporté aux partenaires du projet (professionnels des OSC, ONG…) pour identifier les besoins des réfugiés en matière d’informations axées sur les services et faciliter leur accès à celles-ci. Cela pourra inclure, par exemple, l’organisation de séances de formation quotidiennes dans les centres communautaires, l’identification et le recrutement d’es experts appropriés selon les besoins, l’organisation de discussions de groupe avec les réfugiés et les parties prenantes impliquées dans la centralisation et la diffusion des informations.
  • Sous la direction du coordonnateur régional, organiser la campagne de communication relative à la diffusion d’informations locales liées aux services pour les réfugiés syriens et les communautés au Liban/en Turquie/en Jordanie, et assurer la liaison avec les parties prenantes appropriées (agences de l’ONU, ONG, membres du consortium, prestataires de services…).
  • Veiller à ce que les ressources humaines, financières et logistiques au Liban/en Turquie/en Jordanie soient correctement gérées dans le cadre des activités dans ces pays.

En liaison avec le coordonnateur régional, mettre à jour les outils de suivi du projet correspondant à la partie libanaise/turque/jordanienne du programme (calendrier, plan d’action détaillé, cadre logique, plan d’approvisionnement, budget…) en fonction de l’évolution du projet.

Tenir le coordonnateur régional informé, par un récapitulatif hebdomadaire et mensuel couvrant les activités mises en œuvre ; assurer la bonne circulation des informations relatives à l’avancement du projet sur le terrain.

Effectuer régulièrement des visites sur le terrain au Liban/en Turquie/en Jordanie afin de veiller à la mise en œuvre correcte des activités.

Budget et gestion financière : le chef de projet sera responsable de la gestion et du suivi des dépenses locales au Liban/en Turquie/en Jordanie, dont il enverra un relevé mensuel au siège de CFI, accompagné des reçus correspondants.

Les dépenses du chef de projet devront être conformes au budget du projet et à la grille d’autorisation des dépenses.

2) Encadrer les correspondants locaux de CFI au Liban/en Turquie/en Jordanie et travailler en coordination avec les chefs de projet de CFI dans les trois pays :

Le projet de CFI s’étendant à 3 pays (Turquie, Liban et Jordanie), il est essentiel que les chefs de projet travaillent en synergie, notamment sur les aspects suivants :

       > Méthodes de collecte des informations

       > Système de centralisation des informations, qui sera probablement commun aux 3 pays

       > Méthodes de diffusion des informations.

Le chef de projet encadrera le réseau des correspondants locaux au Liban/en Turquie/en Jordanie. Ces derniers sont chargés de soutenir la centralisation des informations axées sur les services et surtout de les tenir constamment à jour tout au long du projet. Il s’agira principalement de : gérer les priorités des correspondants, en participant éventuellement à leur recrutement, en assurant le suivi des absences/présences, etc.

3) En liaison étroite avec le coordonnateur régional, représenter CFI et veiller à ce que les activités du projet soient mises en œuvre au Liban/en Turquie/en Jordanie en coordination avec les membres du consortium, les autorités libanaises/turques/jordaniennes et les organisations internationales et locales des trois pays :

  • Représenter CFI et assurer de bonnes relations avec les partenaires du projet, les organisations et les autorités au Liban/en Turquie/en Jordanie.
  • Participer à toutes les réunions organisées par les autorités, les membres du consortium du projet et les partenaires au Liban/en Turquie/en Jordanie.
  • En liaison avec le coordonnateur régional, garantir le respect de la législation et de la réglementation administrative dans les 3 pays, c’est-à-dire s’assurer d’obtenir l’approbation des autorités libanaises/turques/jordaniennes compétentes, avant la mise en œuvre des activités si besoin ; préparer les accords du projet et se charger de les faire signer le cas échéant, après validation par le coordonnateur régional.

4) Assurer les fonctions de communication du projet et l’établissement des rapports au Liban/en Turquie/en Jordanie :

Le chef de projet sera également chargé de :

  • La collecte des informations et de données relatives aux activités au Liban/en Turquie/en Jordanie (et donc assurer la liaison avec les parties prenantes appropriées) dans une optique tant quantitative que qualitative.
  • La consolidation de ces informations et des données dans les rapports qui devront être conformes aux procédures, modèles et délais de CFI.
  • Le maintien d’une bonne communication autour du projet et avec le bailleur au Liban/en Turquie/en Jordanie, en conformité avec les procédures et les lignes directrices de CFI.
  • La rédaction d’un rapport à la fin de la mission.

5) S’assurer d’être en conformité avec les règles de sécurité et veiller à la sécurité de l’équipe CFI et du projet au Liban/en Turquie/en Jordanie :

Le chef de projet :

  • Apportera son soutien au coordonnateur régional pour analyser les risques potentiels pour la sécurité des membres de l’équipe et des activités de CFI au Liban/en Turquie/en Jordanie (collecte et analyse des informations, mise en réseau avec les acteurs locaux) ;
  • Ne mettra en œuvre aucune activité ni ne prendra aucune décision susceptible d’entraîner des risques pour le personnel et les activités de CFI sans avoir reçu au préalable le retour d’information et/ou l’approbation du coordonnateur régional.

Compétences linguistiques :

Arabe : maîtrise totale de niveau professionnel

Anglais : maîtrise totale de niveau professionnel

Turc : maîtrise totale de niveau professionnel (notamment pour le chef de projet basé en Turquie)


Compétences et expériences :

Ce poste requiert une expérience dans les domaines suivants :

 

  • Projets de diffusion d’informations et méthodesd’information à l’échelle communautaire
  • Gestion des flux d’information parmi les réfugiés et/ou les communautéssur des questions multisectoriellesLe chef deprojet devra jouir d’une expérience dans la mise en œuvre de projetshumanitaires/de développement internationaux, de préférence financés par l’UE,ou avoir au moins travaillé pendant un minimum de 5 ans dans le secteurhumanitaire/du développement, sur des questions liées aux réfugiés et/ou à l’accèsà l’information.
      Le poste exige également les qualités suivantes :
  • Expérience/connaissance des pays arabes
  • Solides compétences de résolution analytique et pratique des problèmes
  • Excellentes compétences relationnelles et rédactionnelles
  • Compétences de travail en coordination avec les acteurs concernés(communication et représentation).
  • Expérience dans le suivibudgétaire, comptable (de base), et logistique souhaitable
  • Compétences en informatique(Windows, feuilles de calcul, Word, Excel) et intérêt pour lesplates-formes/applications en ligne
  • Sens de l’intégrité, de laresponsabilité et capacités d’adaptation
  • Permis de conduire international valide de préférence.

Formation :

Formation pertinente en communication, journalisme, dans des projets liés aux médias/à la gestion de plates-formes numériques ; relations internationales, droit international, sciences politiques.


Date d’entrée en fonction :

4 juillet 2016


Statut :

Travailleur indépendant/consultant – mission à plein temps.


Dépôt des candidatures :

Les candidats intéressés devront soumettre leur CV, accompagné d’une lettre de motivation (maxi. 2 pages) à art@cfi.fr.
Date limite de candidature : vendredi 3 juin 2016.


[article calqué sur la présentation de CFI]

 


Vous aimerez aussi...