Journées d’études internationales : Art et pouvoir dans les cours d’al-Andalus et d’Egypte — 04/04 et 05/04/2016

logo casa velazquez

logo museo arqueológico nacional

logo ifao  logo universidad complutense

L’extraordinaire collection d’objets d’origine égyptienne conservée en péninsule Ibérique est difficilement compréhensible si l’on ne tient pas compte des forts réseaux d’échanges de savoirs et de culture qui ont uni la Péninsule et l’Égypte durant le Moyen Âge. Au cristal de roche et coffrets d’argents et d’ivoire d’origine fatimide se sont récemment ajoutés les bronzes de Denia, les trésors de monnaies fatimides et les céramiques égyptiennes arrivées en al-Andalus ; inversement, on trouve des vases andalous à Fustat. On pourrait dire de même de nos ensembles monumentaux les plus importants (Madinat al-Zahra, Alhambra de Grenade), ou des vestiges architecturaux trouvés dans des fouilles récentes (par exemple . Tolède), dont le sens se comprend uniquement dans le cadre de la connexion culturelle existante entre les deux extrêmes de la Méditerranée.

Certaines questions qui sont posées concernent certes ces connexions artistiques, mais aussi le problème de l’appartenance des productions artistiques de la Méditerranée médiévale. Des objets et des monuments sont les témoignages d’une Méditerranée globalisée où un dynamique dialogue culturel et artistique a existé.

Programme

Sur le site de la Casa Velazquez


Vous aimerez aussi...