Rencontre : Boualem Sansal — 23/03/2016

2084. La fin du monde

Mercredi 23 mars 2016 à 19 h 30

Musée d’art et d’histoire du judaïsme
Boualem Sansal

À l’occasion de de l’édition Quarto de son œuvre et la parution de son roman 2084. La fin du monde, grand prix du roman de l’Académie française.

Une conversation avec Perrine Simon-Nahum, historienne de la France contemporaine, CNRS (Cespra).

« Si j’étais un Français du début du XXe siècle, on dirait que je suis anticlérical. Avant tout, je crois en la raison humaine : il y a en elle plus de beauté et de spiritualité que dans n’importe quelle religion. L’homme est capable de fouiller l’infini, de photographier le fin fond de l’Univers, de continuer à poser des questions sans se décourager. Cela dit, quand j’ai fini 2084, je le trouvais très anodin par rapport à ce que j’écris depuis quinze ans. Il est moins dur que certains de mes ouvrages précédents ;Poste restante : Alger ou Le Village de l’Allemand, par exemple, contiennent, une description très critique de l’islamisme. Surtout, je me suis interdit le blasphème durant tout la phase d’écriture de ce livre ».

Réservation obligatoire :

auditorium@mahj.org

01-53-01-86-48

[article calqué sur la présentation du mahj]


Vous aimerez aussi...