Conférence : 10 ans d’application du code marocain de la famille — 05/04/2016

centre jacques berque logo

10 ans d’application du code marocain de la famille. Quels changements dans les perceptions, les attitudes et les comportements des Marocains et des Marocaines ?

Présentation

Deux professeures, deux interventions :

  • Avec Malika Benradi, l’intervention rendra compte d’une enquête de terrain qui s’est déroulée durant le dernier trimestre de 2015, à partir d’un échantillon de 1200 personnes, représentant l’opinion publique marocaine ; il est question d’identifier les changements induits par la mise en œuvre du Code de la famille durant ces dix dernières années sur les rapports du couple au sein de la famille, et de répondre à quatre questions principales :
  1. Dans quelle mesure et dans quel sens, les dispositions du code de la famille adoptées en 2004 ont pu influencer voire changer les perceptions, les attitudes et les comportements des citoyens et des citoyennes au sein de la cellule familiale ?
  2. A quel niveau ces changements sont plus visibles ?
  3. Quelle est la portée de ces changements ?
  4. Dans quels domaines les résistances au changement sont les plus fortes ?
  • Avec Marie-Claire Fobletsl’intervention présentera les résultats d’une recherche menée dans le cadre du dixième anniversaire de l’entrée en vigueur du nouveau Code de la famille au Maroc. Plusieurs chercheurs, s’intéressant de longue date à l’application concrète, au Maroc et dans plusieurs pays européens, des dispositions qui touchent en particulier la situation familiale des Marocains résidant à l’étranger (MRE), ont été sollicités dans le but de publier ensemble un ouvrage (à paraître) dédié à la question.  Cette recherche comprend quatre volets. Un premier volet analyse la jurisprudence disponible depuis 2004 pour les principaux pays de résidence des MRE en Europe : la France, les Pays-bas, l’Italie, l’Espagne et enfin, la Belgique concernant l’application (ou le rejet) des dispositions du CMF se rapportant en particulier au mariage, au divorce et à la filiation. Le deuxième volet porte sur l’étude de la jurisprudence marocaine concernant les MRE. Les deux derniers volets analysent des données de nature empirique : d’une part, sont étudiées les différentes manières dont, en Europe, les consulats marocains sont sollicités à propos de l’application de diverses dispositions du CMF (troisième volet) et, d’autre part, une série d’interviews auprès de juges marocains a été menée (quatrième volet).

[article largement inspiré de la présentation du Centre Jacques Berque pour les Études en Sciences Humaines et Sociales au Maroc]


Vous aimerez aussi...