Conférence : « Rencontre sur les arts visuels à Gaza » — Paris, IREMMO, 16h, 01/11/2015

Marion Slitine, Tarzan et Arab Nasser :
« Rencontre sur les arts visuels à Gaza. »

Modération: Jade Bouchemit (rédacteur en chef de la revue Oscillations)

Précédé de la projection de Condom Lead de Arab et Tarzan Nasser.

A Gaza, l’art n’est pas une affaire d’élites. Les artistes – particulièrement nombreux à Gaza – façonnent au quotidien des images, apportant un contre-discours visuel, à l’image médiatique souvent stéréotypée de cette minuscule bande de terre. En dépit d’une précarité des infrastructures culturelles, corollaires de contraintes tant politiques que socioéconomiques, la scène des arts visuels à Gaza (arts plastiques, photographie, art-vidéo, installation et cinéma) est en pleine reconfiguration. Depuis les années 2000, plusieurs collectifs d’artistes se sont constitués, des expositions collectives rythment fréquemment l’année culturelle, sans parler de la visibilité croissante des artistes gazaouis dans les arcanes des mondes de l’art international. Aidée notamment par l’utilisation massive des nouvelles technologies, les artistes médiatisent de plus en plus aisément leurs œuvres, malgré l’enfermement auquel ils sont assujettis. Atravers leurs créations, ils prennent – par l’art – la parole, font résonner leurs message au-delà des frontières dans lesquelles ils sont confinés et révèlent leur terre natale sous un autre jour.

Marion Slitine reviendra sur la structuration des arts plastiques depuis les années 2000, et analysera certaines créations de la nouvelle génération d’artistes plasticiens gazaouis, tandis qu’Arab et Tarzan Nasser parleront de leurs expériences d’artistes/cinéastes de Gaza, aujourd’hui en exil et qui connaissent, grâce à leur art, un rayonnement international.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search