Abdul-hameed Al-Kayyali, La Doctrine de la prophétie chez Maïmonide entre pensée juive et pensée musulmane, Editions Universitaires Européennes, 2013

Abdul-hameed Al-Kayyali, La Doctrine de la prophétie chez Maïmonide entre pensée juive et pensée musulmane, Editions Universitaires Européennes, 2013, 268 p.

Maïmonide (m. 601/1204) est resté sans doute une figure majeure du judaïsme rabbinique. Mais, sa connaissance de la philosophie fit de lui une référence indispensable dans la pensée philosophico-religieuse juive, chrétienne et musulmane. Son œuvre, riche et variée, témoigne de la jonction harmonieuse, dans un même esprit, d’une religiosité profonde, telle qu’elle s’exprime dans ses traités juridiques et théologiques, et d’une curiosité philosophique et métaphysique qui se révèle dans son œuvre Le Guide des égarés. La présente étude consiste à analyser les origines de la doctrine de la prophétie chez Maïmonide en puisant dans un premier temps, dans ses propres sources, pour les comparer dans un second temps aux références textuelles des philosophes musulmans tels que Fārābī, Ibn Sīnā et Ibn Bāğğa. Le chapitre I a pour objet la définition de la prophétie chez Maïmonide. Le chapitre II porte sur le rôle de l’imagination dans la prophétie. Le chapitre III est consacrée aux significations politiques de la prophétie.

Titulaire d’un DEA et d’un doctorat d’Études Arabe, Islamique et Sémitique de l’Université d’Aix-Marseille, Abdul-hameed Al-Kayyali est également diplômé de l’Université de Jordanie où il a obtenu un Master d’Études hébraïques. Il a, en outre, occupé plusieurs fonctions dans la recherche et publié de nombreux articles dans des revues scientifiques.


Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search