Expo : “De vitraux en Métamorphoses” de Lamine Amor Dokman, Centre culturel algérien, Paris, 11/09-05/10/2013

alt

Le CCA a l’honneur d’accueillir une exposition de l’artiste peintre Lamine Dokman qui entretient les Regards Multiples pour ne cesser de nous surprendre. Originalité et créativité sont ses maitres mots, ce talentueux artiste qui offre des cachets singuliers à ses oeuvres pour le grand plaisir de nos sens et de notre imagination, nous présente, à Paris, l’exposition « De Vitraux en Métamorphoses ». Samira HanoucheLes fresques du Tassili ayant été explorées, les forêts et les arbres de nos villes ayant été chantées et défendues, les lèvres et les yeux peints de nos femmes évoquées parmi toutes les fleurs et les formes en utilisant toutes les matières : les fils, les brins d’alfa ou les débris de verre, les tissus, les cartons… Dokman dont la diversité d’invention et la générosité de création est la marque revient vers nous avec des couleurs de vitraux et des métamorphoses de cravates. En effet son parcours est semé d’étapes thématiques qui tour à tour inspirent et sollicitent sa manière, sa technique et le conduisent vers des univers nouveaux et des agencements révélateurs d’un imaginaire en ébullition qui l’anime sans cesse.

Le travail des artisans du vitrail l’a depuis longtemps attiré, leur longue et patiente peine pour assembler des morceaux de verre apparemment irréguliers et peints par touches nombreuses et diverses qui en font ces filtres qui organisent la distribution de la lumière et de la couleur dans l’espace de vastes architectures qu’on retrouve à de nombreuses époques dans de nombreux pays.

Cet exercice de plastique pure, de contrepoint de la couleur qui ne repose que sur la maîtrise des pigments est cependant du même peintre qui nous présente ces « Métamorphoses » de cet objet usuel et conventionnel de la cravate. Il puise son inspiration d’un objet concret qu’il récupère et auquel il donne un autre destin. L’ensemble des oeuvres accrochées aux cimaises du C.C.A – où Dokman expose pour la première fois – constitue un répertoire significatif dans lequel alternent les manières , la diversité et l’abondance de l’invention . Pour réunir ces deux thématiques traitées avec la même fougue on a envie d’évoquer un hymne, une grande fugue lyrique où dominent les chromatismes et de grands sauts de quartes ou de quintes de quelques pièces musicales de Stravinsky ou de Bela Bartók…..»

Adresse du Centre culturel Algérien

Centre Culturel Algérien
171, rue de la Croix Nivert 75015 paris
France



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2013, 2 septembre). Expo : “De vitraux en Métamorphoses” de Lamine Amor Dokman, Centre culturel algérien, Paris, 11/09-05/10/2013. IISMM. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pwyx

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search