Après-midi d’étude “Typographie et graphisme de la lettre arabe : enjeux et perspectives” — Pôle des langues et civilisations, Paris, 15/06/2015

affiche-JE15-06-15Typographie et graphisme de la lettre arabe : enjeux et perspectives

15 juin 2015

13h30 -18h30

Auditorium du Pôle des langues et civilisations,
65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Organisation :
Fanny Gillet (IMAf), Alain Messaoudi (CRHIA/IMAf) et Perin Emel Yavuz (IISMM/CRAL)

Action financée par la Région Île-de-France
avec le soutien du laboratoire Orient et Méditerranée, équipe Islam médiéval
et de l’Institut des mondes africains (IMAF)

En partenariat avec la BULAC

Présentation

Organisée à l’occasion de l’exposition TYPOGRAPHIAe ARABICAe qui se tiendra du 15 juin au 8 août 2015 dans les espaces de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) et dans la galerie du Pôle des langues et civilisations, cet après-midi d’étude a pour objectif de discuter des enjeux actuels de la typographie de la lettre arabe, à une échelle internationale et à la lumière des expériences passées.

Témoins, historiens, artistes, praticiens et enseignants y dialogueront autour des projets de réforme de l’écriture et de renouvellement de la typographie arabe, hier et aujourd’hui, ainsi que des propositions esthétiques qui leur sont liées. On y analysera les résistances aux propositions nouvelles mais aussi les appuis qu’elles trouvent, et les raisons de l’intérêt que la lettre arabe suscite actuellement auprès des graphistes, qu’ils travaillent sur des textes en langue arabe ou non.

Cette discussion prendra la forme de deux tables rondes suivies d’une conférence, avec des discussions en français et en anglais. La première table-ronde permettra de revenir sur des débats passés. Huda AbiFares sur L’historiographie de la typographie arabe. Avec Emmanuel Szurek, nous reviendrons sur le cas de la Turquie où, malgré les effets de la décision autoritaire de latinisation de l’écriture turque (1928), certains usages de l’alphabet arabe se sont maintenus. Roberto Hamm et Faouzi Lakhdar-Ghazal reviendront sur les projets de simplification et de modernisation de la graphie de l’arabe qui ont été développés en Algérie et au Maroc entre 1950 et 1980, en vue d’une adaptation jugée nécessaire aux techniques de la machine à écrire et de l’ordinateur.

La seconde table ronde se concentrera sur les rapports de la création typographique arabe avec son environnement, en fonction des lieux (selon qu’il s’agit d’un espace où l’écriture arabe est majoritairement présente ou non, en position de force symboliquement ou non), et des projets politiques (réaffirmation d’une identité culturelle arabe ; contribution au développement harmonieux de sociétés pluriculturelles) dans lesquels elle s’inscrit. Nous aborderons aussi les dynamiques actuelles entre travaux de recherche académique, création artistique et réalisations typographiques. Quelles sont les demandes des commanditaires publics et privés face aux graphistes et des typographes ? Le développement des mouvements et des échange produit-il des effets ? Les créations s’inscrivent-elles dans des débats esthétiques ?

Le graphiste plasticien iranien Reza Abedini, dans une conférence qui conclura la demi-journée, nous présentera les motivations sous-jacentes à son œuvre, les obstacles qu’il a rencontrés et les appuis qu’il a pu trouver.

Programme

13 h 30 – 13 h 45 — Introduction générale par Fanny Gillet (IMAf), Alain Messaoudi (CRHIA/IMAf) et Perin Emel Yavuz (IISMM/CRAL)

13 h 45 – 15 h 15— Une modernisation nécessaire ? Projets de réformes et résilience de la lettre arabe (table-ronde coordonnée avec Dominique Casajus, CNRS/IMAf)

  • Huda AbiFares, directrice de la Khatt Foundation ? ; (en anglais)
  • Emmanuel Szurek, historien, CETOBAC, EHESS : la résilience de l’alphabet arabe depuis la décision de latinisation de l’écriture de la langue turque autour de 1928
  • Faouzi Lakhdar-Ghazal, Université Paul Sabatier (Toulouse) et Association Savoir et Développement : Titre non défini
  • Roberto Hamm, graphiste-typographe : Approche technique pour la création d’une typographie non-latine

15 H -15 H 20 — Pause

15 h 30h-17h — contextes et enjeux actuels de la création typographique, table-ronde coordonnée avec François Zabbal, Institut du Monde arabe/IMAF

  • Nadine Chahine, graphiste (en anglais) (sous réserve)
  • Naji El Mir, graphiste
  • Mourad Krinah, graphiste plasticien [la typographie et l’espace public en Algérie]
  • Marco Maione, graphiste, agence c-album (sous réserve)
  • Fenna Zamouri, graphiste [la typographie et le pluriculturalisme belge]

17 h 10-17h 30 — Pause

17 h 30-18 h 30 — Conférence de Reza Abedini (préciser le titre, en anglais)

Télécharger l’affiche : affiche-JE15-06-15


Vous aimerez aussi...