Festival « La Syrie : Héritage et Modernité » — Espace Le Scribe l’Harmattan, Paris, 09-12/04/2015

Le Chemin de Damas «La Syrie : Héritage et Modernité » à  travers le théâtre, la poésie, la peinture, la musique, c’est une invitation à  voyage culturel et artistique que nous propose l’Espace  Le Scribe l’Harmattan   pour ce festival  aux quatre évènements  durant quatre jours.

L’inauguration de ce festival, commencera par une exposition des œuvres, de peintures et de céramiques, de deux artistes, deux femmes Fadia Elsaleh et Khairat Al-Saleh.

Dédiée à Khairat Al-Saleh, écrivain, poète et artiste peintre, qui nous a quitté l’été 2014, l’exposition aura lieu en présence de ses nombreux amis anglais venus de Londres où résidait.

La seconde soirée aura lieu autour d’une lecture théâtrale intitulée « Monsieur K » une pièce du dramaturge Amin Elsaleh dans une mise en scène de  Monica Tracke. Les  comédiens Monica Tracke, Vincent Cheikh, et Amin Elsaleh lui-même,  sont les interprètes de   cette pièce  intense et poignante.  L’accompagnement musicale sera composé par le duo   Hend Zouari de et Malika Abbess.

La troisième soirée sera poétique est consacrée à la lecture des derniers poèmes de la jeune poète Fadia Elsaleh.

La quatrième  et dernière soirée  est celle de la  lecture  des poèmes de Khairat Al-Saleh, poète et écrivain, qui clôturera cet évènement attendu  « La Syrie : Héritage et Modernité ».

Une invitation à un festival exceptionnel à ne pas manquer !  Nous vous attendons nombreux. F.Guemiah

A propos de Monsieur K.

Une pièce d’Amin Elsaleh

Dans un beau pays que tout ennemi convoite, monsieur K., un scientifique ayant naïvement défendu ses principes devant le régime, est jeté dans un cachot des services secrets.

En même temps, son collègue Monsieur S. est enquêté par les services secrets après un séjour à l’étranger. Rester ou partir?

Collaborer ou résister ? Trahir sa vie ou ses rêves ?

Entre précision factuelle, logique implacable et choix arbitraire, les Renseignements Généraux œuvrent dans un monde parallèle à celui de la vie ordinaire, mais qui le croise triomphalement.

Amin Elsaleh choisit de ne pas enraciner son histoire dans un temps et espace précis. Elle peut avoir eu lieu dans les régimes du Moyen Orient ou dans les régimes totalitaires soviétiques. Elle s’est déroulée peut être hier ou a lieu maintenant. Elle touche des hommes ou des femmes qui restent anonymes, mais dont la vie n’est pas moins unique pour autant.

Fadia ELSALEH

Née en 1980, très tôt Fadia se passionne pour le dessin, puis pour la peinture une expression dans laquelle, elle se retrouve pour dire ses  émotions, ses questionnements dans des toiles    qui reflètent son dynamisme, sa vitalité et sa passion pour la vie.

« Quand je peins je me sens vivante, libre, unie à ce monde. C’est un véritable plaisir que j’aime partager avec les autres. Ce que j’aime dans la peinture abstraite c’est que chacun voit ce qui est dans son cœur, chaque personne aura une interprétation et un ressenti différent d’un tableau, ce qui en fait toute sa richesse. »

La poésie est aussi  son autre mode d’expression. Elle publie « Vers la Lumière » son premier recueil de poésie en 2010. Un recueil très vite salué par le public et la critique littéraire.

Khairat Al-Saleh

Born in Jerusalem and educated in Syria, Egypt and the University of Wales Swansea, where she studied English literature and poetry, is a Syrian-British poet, ceramist, glassmaker, printmaker and painter living between England and Syria. She is noted for her use of calligraphy and miniatures. Inspired by Arab and Islamic art, she experimented with the art of illuminated manuscripts, arabesque and geometric design in her paintings, prints and ceramics. Because she is a poet, her art is closely linked to illumination, illustration and the art of the book. Nevertheless, in her art she also explored the liberating effects of water color techniques, even digital art.

She trained as a printmaker and ceramist in Richmond, but she is mainly self-taught as an artist. She has exhibited in London, several times at Leighton House Museum, and in many European and Arab countries.

She has also published a book which was translated to many languages, entitled Fabled Cities, Princes and Jinn from Arab Myths and Legends.

Amin ELSALEH
« Les syriens portent dans leurs gènes l’héritage des araméens et de toutes les civilisations qui leur ont succédé » Ainsi depuis les années 60, toutes les pièces d’Amin Elsaleh portent les traces de cet héritage menacé en permanence de destruction. « Un théâtre qui continue à s’inspirer de mon Orient déchiré le long de mon parcours, depuis la Syrie à la France, de Paris à Villard dans la Creuse, le lieu où j’ai écrit la plupart de mes pièces en langue française.

Festival  « La Syrie : Héritage et Modernité »  

Jeudi 9 avril  à 19 h

Vernissage  exposition de Fadia Elsaleh et Khairat Al-Saleh 

Vendredi  10 avril à 20h

Théâtre lecture de «Monsieur K»  de Amin Elsaleh

avec Amin Elsaleh, Vincent Cheikh et Monica Tracke .

Accompagnement musical : Hend Zouari et Malika Abbess

Samedi 11 avril à 19 h

lecture poèsie Fadia Elsaleh

Dimanche 12 avril à 16h

lecture poèsie  Khairat Al-Saleh 

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Les rencontres  sont suivies d’un cocktail

Contact
Amin El Saleh
Tél 06 81 96 97 31
aminelsaleh@mlfcham.com;
Site :
  http://www.mlfcham.com

Information :
Osama Khalil – Directeur
Tél 06 99 42 87 65 – 09 81 62 06 38
http://lescribeharmattan.hautetfort.com

Espace Le Scribe l’Harmattan
19, rue Frédéric Sauton – 75005  Paris
Métro Maubert Mutualité – Saint-Michel


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search