Conférence du CJB : Léon Buskens, “La découverte du droit coutumier en Indonésie par les Néerlandais. De la construction de la normativité indonésienne entre coutume, droit musulman, et droit positif” — Rabat (Maroc), CJB, 18h, 02/12/2014

Résumé de l’intervention
La constitution d’une administration coloniale en Indonésie par les Néerlandais à partir du début du 19e siècle a soulevé des problèmes savants et pratiques concernant les normes juridiques en vigueur parmi la population indigène. Des autorités académiques métropolitaines, enseignant aux Pays-Bas, et des administrateurs œuvrant outre-mer se sont sévèrement disputés à ce sujet. Certains parmi eux, comme Salomo Keyzer, ont fait référence aux recherches françaises et à l’expérience coloniale en Algérie, pour défendre l’étude et l’application du droit musulman, du fiqh comme droit local. D’autres ont plutôt souligné l’importance de la pratique des coutumes, faisant référence à des expériences françaises à Madagascar.
Vers la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle deux maîtres faisant autorité se sont manifestés pour trancher le débat: Christiaan Snouck Hurgronje (1857-1936) et Cornelis van Vollenhoven (1874-1933). Ensemble ils ont développé la doctrine du droit coutumier indonésien (adatrecht), qu’ils ont imposé comme discours savant exclusif et qu’ils ont essayé de faire adopter par le gouvernement néerlandais. Cette doctrine offre une vision assez particulière de la relation entre coutumes locales, droit musulman, et droit colonial positif. Cornelis van Vollenhoven a composé un récit héroïque de ce combat savant, juridique et politique dans son livre De ontdekking van het adatrecht (« La découverte du droit coutumier » ; 1928).
L’étude de la genèse de la doctrine du adatrecht dépasse l’intérêt purement historique. A travers les travaux de deux élèves de Snouck Hurgronje, venus de l’étranger, Joseph Schacht et Georges-Henri Bousquet, cette vision coloniale a eu une grande influence sur les études du droit musulman jusqu’à présent.
Cette conférence clôturera une journée d’étude au Centre Jacques Berque NAISSANCES ET RENAISSANCES DU DROIT COUTUMIER AU MAROC ET AILLEURS. Le conférencier va lier l’analyse des débats en Indonésie avec des conceptions du droit coutumier tel que des chercheurs français les ont été développés à l’époque colonial au Maghreb et leurs reprises contemporaines.
Léon.BuskensLéon Buskens est anthropologue et islamologue de formation. Il a publié une thèse de doctorat sur “Droit et relations familiales au Maroc” et fait des recherches au Maroc depuis la moitié des années 1980s. Il porte aussi un grand intérêt au droit et société en Indonésie, comme à l’histoire de l’Orientalisme. A présent il est professeur de “droit et culture dans les société musulmanes”à l’Université de Leiden (Pays-Bas). Cette année il est accueilli à Rabat par le NIMAR (l’Institut néerlandais au Maroc) comme par le Centre Jacques Berque à Rabat.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search