Exposition : “Syrie, la troisième voie Kurde”, photographies de Yann Renoult — Paris, IREMMO, 15/10-08/12/2014

Alors que depuis trois ans la Syrie est déchirée par un conflit sanglant, les zones kurdes offrent un refuge sûr pour les civils qui fuient les exactions des groupes armés, notamment l’Etat Islamique, ou du régime syrien. Depuis fin 2013, une coalition de partis Kurdes réunis autour du PYD, émanation syrienne du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), a décidé de prendre en main la gestion des zones kurdes en établissant une administration locale, refusant l’allégeance à qui que ce soit, régime ou forces rebelles. Leurs forces armés, les YPG, parvenant à repousser avec succès depuis maintenant deux ans les attaques des jihadistes et à garantir une certaine sécurité, notamment dans le canton de Jezireh au Nord Est, la nouvelle administration a pu commencer à mettre en place une organisation démocratique de la société, et des projets de développement à destination de la population, afin de parvenir à surmonter l’embargo qui pèse sur la région et devenir autosuffisant alimentairement et énergétiquement. Malgré le contexte de guerre et toutes les difficultés qui se dressent face à eux, la récente offensive de l’Etat Islamique en Irak a montré le succès de la troisième voie kurde, notamment lorsque ceux-ci ont réussi à secourir et évacuer des milliers de Yezidis retranchés sur le Mont Sinjar.

Sur les frontières du Kurdistan Syrien, les forces armées kurdes parviennent depuis maintenant deux ans à repousser les assauts des jihadistes de l’Etat Islamique, alors qu’il aura fallu quelques jours à l’armée irakienne pour être mise en débâcle. Ces forces armées, organisées d’après le modèle de société proposé par le leader du Parti des Travailleurs Kurdes Abdullah Ocalan, n’échappent pas à un des principes phares de sa proposition politique : l’égalité homme-femme. Ainsi, environ 35% des combattants sont…des combattantes, qui ont choisi de prendre les armes pour défendre leur peuple mais aussi lutter pour leurs droits en tant que femme dans la société kurde.

Yann Renoult est photographe amateur. Il travaille sur le Moyen Orient, notamment sur la question des Palestiniens et Kurdes, deux peuples qui subissent au quotidien les conséquences de la colonisation occidentale au Moyen Orient, et qui ont choisi deux voies différentes de défendre leur culture et leur droit à l’indépendance.

Site web : http://cargocollective.com/yannrenoult

Voir sur le site de l’IREMMO



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2014, 25 novembre). Exposition : “Syrie, la troisième voie Kurde”, photographies de Yann Renoult — Paris, IREMMO, 15/10-08/12/2014. IISMM. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pyxg

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search