Kilani, Mondher, Tunisie. Carnets d’une révolution, Paris, PÉTRA, 2014, 342p.

KilaniCet ouvrage veut faire entendre les voix qui se sont exprimées lors de la Révolution tunisienne. Il restitue la parole qui a occupé l’espace public, la conversation et la bienveillance qui ont circulé entre les citoyens, le bien commun qui les a réunis.

Il s’attache ensuite à comprendre les enjeux soulevés par la transition politique. Les uns ont transformé l’islam en une biopolitique visant le contrôle de la population. Les autres ne sont parvenus ni à ré-enchanter la société ni à proposer de nouveaux modes de se gouverner.

Plusieurs catégories de la population, notamment les jeunes, les pauvres et les artistes, sans oublier la forte mobilisation des femmes de toutes conditions, se sont montrées plus créatives. Leurs revendications ont renoué avec l’exigence d’autonomie, à l’origine du soulèvement de la multitude.

Pour démêler cette histoire en train de se faire, l’auteur a porté sa vue sur les citoyens ordinaires. C’est en rapportant les expériences individuelles, que l’on raconte en même temps l’histoire du présente, et peut-être l’histoire à venir.

Voir sur le site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...