Séminaire “Les révolutions en Egypte et en Tunisie. Et si on parlait d’autres choses ?” — Université de Paris 8, 15h-18h, 2 mercredis par mois,

Lieu :
Université  de  Paris  8  –  Saint  Denis  (bâtiment  D,  salle D008,   rez-de-chaussée,   Métro   “Saint   Denis   Université”, ligne 13)
Horaire :
Le séminaire aura lieu un mercredi sur deux de 15h à 18h
Organisateurs :
Habib Ayeb, géographe, MCF à l’Université Paris 8 – Saint Denis Vincent Battesti, anthropologue, chargé de recherche au CNRS François Ireton, sociologue, ingénieur d’étude au CNRS

Dans le cadre de l’UFR TES (Territoires, Environnements et Sociétés) de l’Université Paris 8 à St-Denis, un séminaire annuel (2014-2015)     bimensuel     souhaite     aborder     de     manière « différente »  ce  qu’il  est  convenu  d’appeler  les  révolutions égyptienne et tunisienne. Ce séminaire s’intitule Les révolutions en Egypte et en Tunisie ; et si on parlait d’autres choses ? Par « autres   choses »,  on  entend   des  thématiques   pas  ou  peu développées dans la littérature consacrée à ces « mouvements » encore en cours.

Ce séminaire entend privilégier : – les évènements et processus qui se déroulent dans les périphéries et régions marginalisées plutôt que dans les capitales ; – le vécu, les perceptions  et les pratiques des acteurs et groupes sociaux qui n’ont pas fait la une des médias (paysans  et populations  rurales,  ouvriers,  femmes, habitants des quartiers urbains populaires, etc.) ; – les domaines de     la     réalité     sociale     qui     n’ont     que     peu     retenu l’attention (conditions de vie économiques et sociales, accès aux services publics et aux ressources, participation à la « vie de la cité », etc.) ; – les analyses basées sur des travaux de terrain à échelle fine et contextualisées dans l’espace, le temps et les structures sociales, plutôt que les interprétations globales.

Calendrier du Séminaire :

1- Mercredi 08 octobre – Habib Ayeb, Vincent Battesti, François Ireton (organisateurs du séminaire) Présentation  du séminaire : objectifs ; balisage  de quelques  approches  et notions utilisables concernant les contextes, acteurs et déroulements des « révolutions» égyptienne et tunisienne.

2- Mercredi 22 octobre – Jocelyne Dakhlia, Historienne, Directrice d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) : « Crédits et discrédits des sciences sociales en révolution ».

3-  Mercredi  12  novembre  –  Raouf  Saidi,  Sociologue  ruraliste,  membre  associé  au LADYSS : « Autour des petites paysanneries de Sidi Bouzid ».

4- Mercredi 26 novembre – Vincent Battesti, Anthropologue, Chargé de Recherches au CNRS/Muséum   national  d’histoire  naturelle  :  « Les  oasis  :  comment  deux  régions marginales  (le  Jérid  en  Tunisie  et  Siwa  en  Égypte)  ont  vécu  socialement  et  surtout économiquement la période révolutionnaire ? ».

5-   Mercredi   10   décembre   –   Marie   Duboc, Sociologue,   MCF   à   l’Université   de Tübingen, Allemagne  : « Un  mouvement  marginal  ? Grèves  ouvrières  et contestation sociale en Egypte – 2005-2011 ».

6- Mercredi 11 février – Richard Jacquemont, Professeur de littérature arabe moderne à l’Université d’Aix-Marseille : « La révolution en Egypte : une révolution culturelle ? ».

7- Mercredi 25 février – Gilbert Achcar, Professeur d’études du développement et de relations   internationales   à   l’Ecole   des   études   orientales   et   africaines   (SOAS)   de l’Université de Londres : « Retour sur le soulèvement arabe : bilan d’une analyse ».

8-  Mercredi   11  mars  –  Hamza   Meddeb,   Politologue,   Post-Doctorant   à  l’Institut Universitaire Européen de Florence : « La Tunisie des frontières : entre recomposition de la contrebande et enjeux sécuritaires ».

9- Mercredi 25 mars – Mathilde Fautras, Géographe, Doctorante à l’Université Paris- Ouest-La Défense : « Espaces ruraux et révolution(s) dans la région de Sidi Bouzid ».

10- Mercredi 08 avril – Mélanie Henry, Historienne, Doctorante à l’Université d’Aix- Marseille/IREMAM  : « Mécanismes d’oubli et de mémoire d’insurrections : enquêter sur les soulèvements populaires de 1946 et 1977 à Alexandrie ».

11- Mercredi 22 avril – Héla Youssfi, Sociologue des organisations, MCF en études du développement  à l’Université  Paris-Dauphine : « L’UGTT  : acteur  clé  de la transition politique tunisienne : ombres et lumières ».

12- Mercredi 06 mai – Agnès Deboulet, Sociologue urbaine, Professeur à l’Université Paris  8  à  Saint-Denis  :  « Epreuves  urbaines  et  participation  communautaire  après  la révolution dans les quartiers populaires du Caire ».

13- Mercredi 20 mai – Yasmine Moataz, Anthropologue, Doctorante à l’Université de Cambridge, UK : « A Union of Our Own: Small Farmers, Political Agency and the State in Revolutionary Times, Egypt ».



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2014, 26 septembre). Séminaire “Les révolutions en Egypte et en Tunisie. Et si on parlait d’autres choses ?” — Université de Paris 8, 15h-18h, 2 mercredis par mois, IISMM. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pyne

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search