Séminaire « Les révolutions en Egypte et en Tunisie. Et si on parlait d’autres choses ? » — Université de Paris 8, 15h-18h, 2 mercredis par mois,

Lieu :
Université  de  Paris  8  –  Saint  Denis  (bâtiment  D,  salle D008,   rez-de-chaussée,   Métro   « Saint   Denis   Université », ligne 13)
Horaire :
Le séminaire aura lieu un mercredi sur deux de 15h à 18h
Organisateurs :
Habib Ayeb, géographe, MCF à l’Université Paris 8 – Saint Denis Vincent Battesti, anthropologue, chargé de recherche au CNRS François Ireton, sociologue, ingénieur d’étude au CNRS

Dans le cadre de l’UFR TES (Territoires, Environnements et Sociétés) de l’Université Paris 8 à St-Denis, un séminaire annuel (2014-2015)     bimensuel     souhaite     aborder     de     manière « différente »  ce  qu’il  est  convenu  d’appeler  les  révolutions égyptienne et tunisienne. Ce séminaire s’intitule Les révolutions en Egypte et en Tunisie ; et si on parlait d’autres choses ? Par « autres   choses »,  on  entend   des  thématiques   pas  ou  peu développées dans la littérature consacrée à ces « mouvements » encore en cours.

Ce séminaire entend privilégier : – les évènements et processus qui se déroulent dans les périphéries et régions marginalisées plutôt que dans les capitales ; – le vécu, les perceptions  et les pratiques des acteurs et groupes sociaux qui n’ont pas fait la une des médias (paysans  et populations  rurales,  ouvriers,  femmes, habitants des quartiers urbains populaires, etc.) ; – les domaines de     la     réalité     sociale     qui     n’ont     que     peu     retenu l’attention (conditions de vie économiques et sociales, accès aux services publics et aux ressources, participation à la « vie de la cité », etc.) ; – les analyses basées sur des travaux de terrain à échelle fine et contextualisées dans l’espace, le temps et les structures sociales, plutôt que les interprétations globales.

Calendrier du Séminaire :

1- Mercredi 08 octobre – Habib Ayeb, Vincent Battesti, François Ireton (organisateurs du séminaire) Présentation  du séminaire : objectifs ; balisage  de quelques  approches  et notions utilisables concernant les contextes, acteurs et déroulements des « révolutions» égyptienne et tunisienne.

2- Mercredi 22 octobre – Jocelyne Dakhlia, Historienne, Directrice d’Etudes à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) : « Crédits et discrédits des sciences sociales en révolution ».

3-  Mercredi  12  novembre  –  Raouf  Saidi,  Sociologue  ruraliste,  membre  associé  au LADYSS : « Autour des petites paysanneries de Sidi Bouzid ».

4- Mercredi 26 novembre – Vincent Battesti, Anthropologue, Chargé de Recherches au CNRS/Muséum   national  d’histoire  naturelle  :  « Les  oasis  :  comment  deux  régions marginales  (le  Jérid  en  Tunisie  et  Siwa  en  Égypte)  ont  vécu  socialement  et  surtout économiquement la période révolutionnaire ? ».

5-   Mercredi   10   décembre   –   Marie   Duboc, Sociologue,   MCF   à   l’Université   de Tübingen, Allemagne  : « Un  mouvement  marginal  ? Grèves  ouvrières  et contestation sociale en Egypte – 2005-2011 ».

6- Mercredi 11 février – Richard Jacquemont, Professeur de littérature arabe moderne à l’Université d’Aix-Marseille : « La révolution en Egypte : une révolution culturelle ? ».

7- Mercredi 25 février – Gilbert Achcar, Professeur d’études du développement et de relations   internationales   à   l’Ecole   des   études   orientales   et   africaines   (SOAS)   de l’Université de Londres : « Retour sur le soulèvement arabe : bilan d’une analyse ».

8-  Mercredi   11  mars  –  Hamza   Meddeb,   Politologue,   Post-Doctorant   à  l’Institut Universitaire Européen de Florence : « La Tunisie des frontières : entre recomposition de la contrebande et enjeux sécuritaires ».

9- Mercredi 25 mars – Mathilde Fautras, Géographe, Doctorante à l’Université Paris- Ouest-La Défense : « Espaces ruraux et révolution(s) dans la région de Sidi Bouzid ».

10- Mercredi 08 avril – Mélanie Henry, Historienne, Doctorante à l’Université d’Aix- Marseille/IREMAM  : « Mécanismes d’oubli et de mémoire d’insurrections : enquêter sur les soulèvements populaires de 1946 et 1977 à Alexandrie ».

11- Mercredi 22 avril – Héla Youssfi, Sociologue des organisations, MCF en études du développement  à l’Université  Paris-Dauphine : « L’UGTT  : acteur  clé  de la transition politique tunisienne : ombres et lumières ».

12- Mercredi 06 mai – Agnès Deboulet, Sociologue urbaine, Professeur à l’Université Paris  8  à  Saint-Denis  :  « Epreuves  urbaines  et  participation  communautaire  après  la révolution dans les quartiers populaires du Caire ».

13- Mercredi 20 mai – Yasmine Moataz, Anthropologue, Doctorante à l’Université de Cambridge, UK : « A Union of Our Own: Small Farmers, Political Agency and the State in Revolutionary Times, Egypt ».


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search