Formation : “Laïcité et pluralisme religieux” — Paris, IESR-EPHE, 08 et 15/10/2014

  •  Sessions en journées, les mercredis 8 et 15 octobre 2014 ( 9h30 / 17h) au Bâtiment France, 190 avenue de France, Paris 13e, salle 123
  • Tarif normal à la journée : 54 € – Tarif réduit (voir le bulletin d’inscription) : 33 €
  • Pour les deux journées : tarif normal : 107 € – Tarif réduit (voir le bulletin d’inscription) : 66 €

La laïcité correspond à la fois à un ensemble de principes, qui bénéficient aujourd’hui d’un large consensus dans la société française, et de pratiques qui suscitent débats et parfois controverses, en particulier dans le contexte d’une société de plus en plus sécularisée où apparaissent de nouvelles « affaires » (les sectes, les signes religieux à l’école, la querelle du voile intégral, etc.). Ces deux journées permettront de clarifier quelques-uns des enjeux liés à la question de la laïcité et de voir comment elle interfère avec celle de la pluralité confessionnelle et religieuse.

Mercredi 8 octobre 2014 :

  • 9h30 – 12h30 : Les enjeux de la laïcité à la fin du xixe siècle et aujourd’hui en France : continuités ou ruptures ( Philippe Gaudin, EPHE-IESR)
  • 14h – 17h : Permanence ou transformation ? La laïcité française entre le juge et le législateur ( Patrice Rolland, Prof. émérite Univ. Paris Est–Créteil–Val de Marne)

Dans le courant du XXe siècle, la laïcité de l’État avait acquis en France un équilibre autour d’une interprétation libérale de la loi de 1905. Les mutations de la société française depuis les années 1970 l’ont-elles affectée ? La célébration unanimiste du centenaire de 1905 ne masque-t-elle pas de nouveaux consensus ? Le religieux dans une société sécularisée n’a pas disparu mais s’est transformé. La laïcité doit-elle s’adapter à ce nouveau contexte ou bien est-elle « gravée dans le marbre » ? Une série de dossiers ou d’« affaires » permettent d’en prendre la mesure : la lutte contre les sectes ; les signes visibles à l’école ; l’affaire du voile intégral ; l’affaire de la crèche Baby Loup. Dans tous ces cas, l’approche juridique du problème montre un évident affrontement entre l’approche des juges et celle du législateur. De quels clivages est-ce le signe ?

Mercredi 15 octobre 2014 :

  • 9h30 – 16h : Laïcité et pluralité dans le contexte français ( Rita Hermon-Belot, Centre d’Études Interdisciplinaires des Faits Religieux, CEIFR/EHESS)

La matinée sera consacrée à la place prise par la pluralité religieuse dans la conception de l’idée laïque et l’après-midi aux questions que la pluralité pose aujourd’hui à la laïcité.


Vous aimerez aussi...