Grangaud, Isabelle, Messaoudi, Alain & Oualdi, M’hamed, Dossier “Besoins d’histoire. Historiographies et régimes d’historicité au Maghreb à l’aune des révolutions arabes”, L’année du Maghreb [en ligne], 2014, n°10.

Couverture Année du Maghreb 2014, n°10Aux besoins d’histoire peut-on répondre par des images ?

Nabil Saouabi interroge la peinture, l’histoire et la peinture d’histoire, un genre dont les formes se sont diffusées au Maghreb tardivement, à l’âge de la photographie. C’est à partir d’un cliché du président Zine el Abidine Ben Ali visitant Mohamed Bou Azizi sur son lit de d’hôpital, réalisé le 28 décembre 2010 et immédiatement reproduit dans la presse tunisienne, que l’artiste a développé une série d’œuvres jouant avec des images qui se sont ancrées dans la mémoire visuelle collective.

Fabriquées, propagées, elles sont suffisamment fortes, chargées de réel, pour échapper à leurs fabricants et à leur propagateurs, et pour qu’il soit utile de les interroger. L’artiste est inscrit dans le cadre du tableau, travaillé par des images d’un passé très récent (Kadhafi) ou un peu moins récent (Bourguiba, la guerre du Viêt-Nam), et travaillant sur elles, avec en mémoire les œuvres d’un passé plus ancien (Les Ménines de Velazquez, Le Désespéré de Courbet). Interrogeant la mise en scène, proposant une mise en abyme, superposant et télescopant ces images, Saouabi invite à renouveler le regard sur le passé.

Cette réflexion sur la place de l’artiste dans la société, et son regard sur elle, présente dans l’œuvre de Nabil Saouabi avant la révolution, a pris un nouveau développement avec cette dernière : c’est en 2011 qu’il a réalisé sa première version du Peintre et les Bâillonnés. Cette démarche se poursuit jusqu’à aujourd’hui en interrogeant l’histoire en train de se faire. En témoigne l’exposition Sleeper(s) Awake / al-Nâs Niyâm… (« Dormeur(s) réveille-toi (réveillez-vous)/Les gens sont endormis »), présentée en avril 2014 à la galerie
El Marsa, près de Tunis.

Sommaire

Éditorial

Dossier : Besoins d’histoire

Isabelle Grangaud, Alain Messaoudi et M’hamed Oualdi
Histoire en révolution : besoins, revendications, narrations

I. Ce que les Révolutions font à l’Histoire et aux Historiens

Guillaume Mazeau et Giedre Sabaseviciute

Archéologies révolutionnaires. Regards croisés sur la Tunisie et l’Égypte (2011-2013)

Houda Ben Hamouda

L’accès aux fonds contemporains des archives nationales de Tunisie : un état des lieux

Kmar Bendana

Entrer dans l’histoire de la Révolution tunisienne ?

Thomas Serres

En attendant Bouteflika. Le président et la crise de sens en Algérie

II. Écritures et réécritures de l’histoire

Anouk Cohen

Écrire aujourd’hui à Rabat et à Casablanca : Témoigner et « laisser trace »

Nedjib Sidi Moussa

La révolution au pluriel. Pour une historiographie de la question messaliste

Aomar Hannouz

Mémoires et patrimonialisation d’un passé antéislamique : Mubârak al-Mîlî et l’ethnogenèse du peuple algérien

Josué Ramos-Martín

L’identité amazighe aux Canaries : l’historiographie des origines

Clémentine Gutron

Archéologies maghrébines et relectures de l’histoire. Autour de la patrimonialisation de Paul-Albert Février

III. Temps et histoires du Maghreb: Reconcevoir les cadres d’interprétation

Malika Rahal
Fille d’Octobre. Générations, engagement et histoire

Idriss Jebari

L’histoire et « l’avenir possible » : Laroui, Djaït et la modernité du Maghreb dans les années 1970

Annabelle Boissier et Fanny Gillet

Ruptures, renaissances et continuités. Modes de construction de l’histoire de l’art maghrébin

Isabelle Grangaud et M’hamed Oualdi

Tout est-il colonial dans le Maghreb ? Ce que les travaux des historiens modernistes peuvent apporter

Yassir Benhima

Le Maroc à l’heure du monde (xve– xviie siècle). Bilan clinique d’une historiographie (dé)connectée

Varia

Hynda Boutabba, Abdallah Farhi et Mohamed Mili

Le patrimoine architectural colonial dans la région du Hodna, un héritage en voie de disparition. Cas de la ville de M’sila en Algérie

Ahmed Salem Ould Bouboutt

La révision constitutionnelle du 20 mars 2012 en Mauritanie

Jérôme Heurtaux

Devenir électeur en Tunisie. Sociologie du vote bourgeois dans un quartier résidentiel (élections à l’Assemblée nationale constituante du 23 octobre 2011)

 Consultation en ligne


Vous aimerez aussi...