Ouannes, Moncef, Révolte et Reconstruction en Libye, Paris, L’Harmattan, 2014, 206p.

On ne peut pas prétendre instaurer la démocratie dans la nouvelle Libye en privant l’autre d’un sens démocratique qui est le droit à la réintégration et au partage du destin. La Libye n’est pas marquée seulement par les milices et les armes non contrôlées, mais surtout par la haine entre tribus et la revanche ancestrale entre régions qui se sont opposées les unes aux autres lors de la guerre civile et qui refusent la réussite du processus démocratique longtemps attendue par les Libyens.

Voir sur le site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...