Gana, Alia & Richard, Yann (dir.), La régionalisation du monde. Construction territoriale et articulation global/local, Paris, Karthala-IRMC, coll. “Hommes et sociétés”,2014, 272 p.

La régionalisation du monde. Construction territoriale et articulation global/localVoilà plusieurs décennies que les concepts de mondialisation et de globalisation sont discutés. Tous les territoires sont peu à peu connectés dans un grand tout charpenté par des réseaux le long desquels les informations, les capitaux, les hommes et les marchandises circulent plus aisément qu’autrefois.
Pour autant, l’idée de globalisation ne doit pas faire illusion. L’espace mondial n’est pas encore devenu

transparent et isotropique. Des processus contradictoires continuent de caractériser les liens entre les territoires et les sociétés. La proximité géographique demeure d’ailleurs un déterminant majeur des échanges. C’est dans ce contexte que s’imposent dans le monde de grands ensembles territoriaux multi-étatiques. Ils sont le signe visible de ce qui est qualifié tantôt de régionalisation, tantôt d’intégration régionale, formant une échelle territoriale qui a aujourd’hui toute sa place entre le local-national et le mondial.

C’est ce que montrent les auteurs de cet ouvrage collectif. Spécialistes de plusieurs disciplines (géographie, science politique, sociologie), leur objectif est de décrire et d’expliquer à plusieurs échelles la régionalisation de l’espace mondial, en utilisant des approches tant théoriques et conceptuelles qu’empiriques. Si l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique du Nord occupent une place importante dans cet ouvrage, plusieurs chapitres proposent des approches globales et des contre-points régionaux qui permettent d’établir d’utiles comparaisons pour donner du sens à ce qui est une tendance lourde du monde contemporain : la construction de grandes régions mondiales.

Alia Gana est sociologue, directrice de recherche au CNRS en affectation à l’IRMC, Tunis (USR 3077) et membre du LabEx DynamiTe.

Yann Richard est professeur de géographie à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, chercheur à l’UMR 8586 Prodig et membre du LabEx DynamiTe.

Ont contribué à cet ouvrage : Mehdi ABBAS, Eric CANOBBIO, Sylvie DAVIET, Barbara DELCOURT, Clarisse DIDELON, Jérôme LOMBARD, Géraud MAGRIN, Olivier NINOT, Angélique PALLE, Laetitia PERRIER-BRUSLÉ, Yann RICHARD, Aldomar RUCKERT, Benjamin STECK, Liza TERRAZZONI, Gilles VAN HAMME, Catherine WIHTOL DE WENDEN


Vous aimerez aussi...