Florin, Bénédicte, Legros, Olivier, Semmoud, Nora & Trouin, Florence (dir.), Marges urbaines et néolibéralisme en Méditerranée, Presses universitaires François Rabelais, coll. “Perspectives Villes et Territoires”, 2014, 288 p.

Manifestations contre les grands projets urbains en Turquie, mouvements sociaux en Grèce et en Espagne, « printemps arabes » : la Méditerranée figure aujourd’hui parmi les principaux foyers de luttes sociales dans le monde. Expression des aspirations à la démocratie des couches populaires et des classes moyennes, ces mobilisations dénoncent également la brutalité des politiques de libéralisation et de la « crise » économique et financière, ainsi que les effets des grands projets et autres transformations urbaines liées à l’« urbanisme néolibéral ». Comment analyser ce mode particulier de fabrique et de pilotage de la ville ? Quels sont les processus de marginalisation qui y sont liés ? Et surtout, comment réagissent les citadins lorsqu’ils sont confrontés aux acteurs dominants de la production de l’espace urbain ? Pour répondre à ces questions essentielles, les contributeurs à cet ouvrage privilégient une posture originale : analyser les dynamiques en cours dans les marges urbaines. Espaces stigmatisés et dévalorisés, les marges urbaines sont certes des lieux de relégation, mais ce sont aussi des espaces-réserves pour les acteurs publics et les investisseurs privés. Enfin, ce sont des lieux de vie où, dans un contexte marqué par les processus de fragmentation, de cloisonnement et d’exclusion, les habitants continuent néanmoins d’« inventer la ville » et d’interpeller les pouvoirs en place.

Sommaire

Préface Philippe Gervais-Lambony
Carte générale
Préface
Philippe Gervais-Lambony

Introduction

Marges urbaines en débat
Bénédicte Florin & Nora Semmoud

Partie I : (re)conquête des marges Par l’urbanisme néolibéral

« Gran Torino » : grands projets et processus de marginalisationdans une ville post-industrielle (Turin)
Francesca Governa
Des espaces-réserve versus des espaces de résistance ?
Núria Benach & Rosa Tello
BaŞakŞehir (Istanbul), la « ville-épi » : de la marge urbaine épiphénomène au modèle urbain hégémonique
Jean-François Pérouse
Marginalisation, démarginalisation et vice versa :quelques effets sociospatiaux des investissements à Marrakech
Elsa Coslado
Un « contre-lieu » d’urbanité marginale .L’exemple du quartier de Sant’Elia (Cagliari)
Raffaele Cattedra & Maurizio Memoli
Scènes patrimoniales au sud du Liban : revalorisations symboliques et recompositions territoriales contemporaines . Saïda, Tyr, Bint Jbeil
Maud Moussi

Partie II : intégration des marges : Politiques locales/nationales et Pratiques des habitants

Reconquérir ou reconfigurer les marges de la ville ?La concurrence des politiques de résorption des quartiers informels à Damas
Valérie Clerc
La construction d’une « citadinité de combat » dans les opérations de relogement algéroises, ou la stigmatisation détournée
Madani Safar Zitoun
Quand la marge passe au centre . Le cas des périphéries de Sanaa (Yémen)
Roman Stadnicki & Vincent Martignon
La vieille ville du Caire à l’épreuve du patrimoine : quelle réception sociale à la « revitalisation » des marges urbaines ?
Hossam Adly

Conclusion

Marges urbaines en Méditerranée :questions en suspens et chantiers de recherche
Olivier Legros
Notices biographiques

Voir sur le site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...