Rencontre : “L’engagement des femmes dans les conflits armés” — IREMMO, Paris, 18h, 11/06/2014

Les femmes martyres dans le monde arabe

L’intention de cet ouvrage est de montrer comment et pourquoi des femmes ont opté pour cette stratégie du martyre, de voir quelle place occupent ces femmes dans cet engagement tout en veillant à bien différencier les situations selon un contexte propre à chacune de ces trois zones étudiées, à savoir le Liban (point de départ de ce phénomène), la Palestine et l’Irak.

Ainsi, l’auteure met en lumière les impacts durables de la guerre sur le tissu social, les femmes étant, d’une manière ou d’une autre, les premières touchées.

 

 

Femmes combattantes

Les femmes sont-elles des combattants comme les autres ? Si elles sont présentes dans nombre d’armées et mouvements de guérilla, elles y demeurent minoritaires, n’accèdent que rarement à des positions de commandement et sont souvent confinées à l’arrière. La guerre, plus encore que les autres sphères sociales, est soumise à une division sexuelle des tâches. Il semble donc que le problème de l’intégration des femmes se heurte d’abord et avant tout à la gestion de la mixité et de l’économie sexuelle dans les rangs des combattants.

 

Intervenants :

•    Carole André-Dessornes, consultante en géopolitique, docteur en sociologie (EHESS), membre associé du Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologique (CADIS) et auteure de Les femmes-martyres dans le monde arabe : Liban, Palestine, Irak, ed L’Harmattan, 2013.

•  Laetitia Bucaille, sociologue, maîtresse de conférences à l’Université Victor-Segalen/Bordeaux 2, membre de l’Institut Universitaire de France et responsable du dossier Femmes combattantes, du numéro 60 (juillet-septembre 2013) de la revue Critique Internationale, ed Presses de Sciences Po.

Inscription : infos@iremmo.org / Participation à la séance : 5 et 3€ (étudiants et demandeurs d’emploi)

iReMMO 5, rue Basse des Carmes 75005 Paris (Maubert Mutualité) – 01 43 29 05 65www.iremmo.org


Vous aimerez aussi...