Anastassiadis, Anastassios (dir.), Voisinages fragiles. Les relations interconfessionnelles dans le Sud-Est européen et la Méditerrannée orientale 1854-1923 : contraintes locales et enjeux internationaux, Paris, De Boccard, 2014, 336p.

Voisinages fragiles est le premier résultat d’un effort collectif, toujours en cours, ambitionnant de participer à l’écriture d’une histoire connectée de la Méditerranée orientale aux xixe et xxe siècles. C’est une histoire qui rompt avec les carcans géo-disciplinaires arbitraires obligeant spécialistes de l’Empire ottoman, du Moyen-Orient et des Balkans à travailler chacun dans son pré. Elle défie également la perception de cet espace en termes de cadres identitaires, religieux ou politiques essentialistes et monolithes en soulignant la valeur heuristique de l’étude des interactions dans toute leur complexité. Notre approche analytique multiscalaire (locale, régionale, nationale, impériale, globale) nous amène à esquisser un premier tableau de la variété des contacts, la multitude des stratégies des individus comme des institutions, le rapport complexe entre religions, identités et politique.



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2014, 28 avril). Anastassiadis, Anastassios (dir.), Voisinages fragiles. Les relations interconfessionnelles dans le Sud-Est européen et la Méditerrannée orientale 1854-1923 : contraintes locales et enjeux internationaux, Paris, De Boccard, 2014, 336p. IISMM. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/py6g

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search