Conférences publiques : Khaled El Khamissi, “Etre écrivain en Egypte : entre liberté alternative et contraintes du dire” — Mardi 8 avril 2014, 18h, EHESS, amphithéâtre, 105, bd Raspail, 75006 Paris (M° Saint-Placide ou Notre-Dame-des-champs)

Affiche_KhamissiLKhaled El Khamissi, écrivain, auteur de Taxi

Etre écrivain en Egypte : entre liberté alternative et contraintes du dire

Le mouvement révolutionnaire égyptien de ces dernières années n’a pas ébranlé les trois principaux piliers de la liberté d’expression qui sont historiquement la religion, les mœurs et la politique. L’ombre de l’un ou l’autre peut, selon les circonstances, s’agrandir ou se rétrécir, mais ils n’en demeurent pas moins les supports essentiels du bâillon de la censure. Un phénomène d’importance majeure est cependant survenu durant ce tournant révolutionnaire : la résistance aux tabous n’est plus aujourd’hui réservée à l’élite, elle est devenue la cause d’un mouvement populaire. Aurait-on pu ainsi imaginer, il y a quelques années, que des jeunes puissent qualifier de fête sanglante la fête du Sacrifice d’Abraham (Aïd al-Kabîr), et ce pour défier ouvertement les vieilles barbes religieuses ? Il reste donc à s’interroger sur les formes de cette résistance et son influence supposée sur l’expression littéraire en Egypte.

Modérateur : Franck Mermier, directeur de recherche, CNRS

Télécharger l’affiche : Affiche_KhamissiL


Vous aimerez aussi...