de Clerck, Dima, “Histoire officielle et mémoires en conflit dans le Sud du Mont-Liban : les affrontements druzo-chrétiens du xixe siècle “, REMMM [en ligne], février 2014

L’espace libanais est caractérisé par l’absence d’une mémoire collective nationale au profit de plusieurs mémoires sociales portées par les différents groupes identitaires confessionnels et élaborées en fonction des relations conflictuelles ou conviviales qu’ils entretenaient entre eux. Ces mémoires rivalisent entre elles et avec une autre mémoire, construite à partir du début du xxe siècle par des tenants de la coexistence et hissée au rang d’histoire officielle, dans une vaine tentative de promouvoir une vision fédératrice de l’histoire du pays. Les mémoires élaborées autour des affrontements druzo-chrétiens du xixe siècle sont particulièrement illustratives de cette disjonction. Le fait que ce moment fondateur de la question du Liban, soit le produit d’un conflit sanglant est presque passé sous silence dans l’histoire officielle. Un sondage des mémoires communautaires chrétienne et druze pour la période 1820-61 permet de saisir comment ces mémoires vives, elles-mêmes en conflit, ont sapé l’histoire officielle, rendant compte d’un échec des historiens de la coexistence à imposer un récit censuré et pudique comme base d’une mémoire historique commune.


Vous aimerez aussi...