Boris James, « Les Kurdes dans l’Orient mamelouk et mongol de 1250 à 1340 : entre marginalisation et autonomie », sous la direction d’Anne-Marie Eddé (Univ. Paris 1) — Soutenance de thèse le 15/03/2014

1622767_264057343757561_2115281965_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boris James soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « Les Kurdes dans l’Orient mamelouk et mongol de 1250 à 1340 : entre marginalisation et autonomie », dirigée par Madame le Professeur Anne-Marie Eddé de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
Le jury sera composé de Madame Sylvie Denoix, Directrice de recherche au CNRS, de Monsieur Hamit Bozarslan, Directeur d’études à l’EHESS et de Monsieur le Professeur Gabriel Martinez-Gros de l’Université Paris-ouest Nanterre-La Défense.
La soutenance se tiendra le samedi 15 mars à 14h, à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, 200 Avenue de la République à Nanterre, en salle René Rémond (B015), bâtiment B.

 



Citer ce billet
Sterenn Le Maguer (2014, 10 février). Boris James, « Les Kurdes dans l’Orient mamelouk et mongol de 1250 à 1340 : entre marginalisation et autonomie », sous la direction d’Anne-Marie Eddé (Univ. Paris 1) — Soutenance de thèse le 15/03/2014. IISMM. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pxqa

Sterenn Le Maguer

Archéologue spécialiste de la péninsule Arabique et du commerce dans l'océan Indien, vacataire à l'Institut catholique de Paris, chercheure associée au CEFREPA.

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search