Bouzar, Dounia, Désamorcer l’islam radical. Ces dérives sectaires qui défigurent l’islam, Paris, Les éditions de l’Atelier, 2014, 240p.

Ancienne éducatrice à la Protection judiciaire de la jeunesse, Dounia Bouzar est anthropologue du fait religieux spécialisée dans la gestion de la laïcité au sein des institutions et des entreprises. Personnalité qualifiée nommée au Conseil français du culte musulman de 2003 à 2005, elle est experte Discriminations au Conseil de l’Europe depuis deux ans et vient d’être nommée par le Premier ministre pour siéger à l’Observatoire national de la laïcité. Elle a été nommée « héros européen » par le Time magazine pour son travail novateur sur l’islam en 2005 .

Comment sortir de cette spirale qui rend difficile la construction du vivre-ensemble et fait le jeu de l’extrême droite ? En s’appuyant sur l’observation de faits du quotidien, Dounia Bouzar donne des repères pour décrypter le discours des musulmans radicaux. Pourquoi parvient-il souvent à faire autorité ? Quelles sont les étapes d’endoctrinement qui amènent des jeunes à se séparer de la société et de leur famille ? À partir de quel moment un comportement prenant appui sur la religion ne peut plus se prévaloir de la liberté de conscience ? Cet ouvrage analyse successivement le discours des radicaux, son évolution et ses codes, leur quête obsédante de pureté du groupe, l’invention du concept de guerre sainte, le mépris du féminin et sa déshumanisation, le niqab. Il donne des pistes pour aborder les questions du quotidien – les repas, la pratique du ramadan, les signes religieux dans l’espace public et privé, les rapports hommes/femmes – en faisant en sorte que les solutions bénéficient à tous, croyants ou pas. Meurtrie par les confusions incessantes qui génèrent une inquiétante stigmatisation, l’anthropologue Dounia Bouzar prend la parole au nom de la majorité silencieuse des citoyens de confession musulmane. En donnant à chacun les clés pour désamorcer aussi bien le discours antimusulman que celui des radicaux, ce livre montre qu’il est possible de construire la démocratie sans céder aux discriminations, au laxisme ou au communautarisme.

Voir sur le site de L’Atelier


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search