Séminaire “Les sociétés coloniales en Asie 1850 -1950” — IAO-LARHA, Lyon

Le séminaire “Les sociétés coloniales en Asie 1850 -1950” est organisé par l’Institut d’Asie Orientale et le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes.

Centré sur la nouvelle question d’histoire contemporaine au programme du CAPES et de l’agrégation, il s’adresse à tous les agrégatifs des universités lyonnaises et de l’ENS et aux enseignants-chercheurs intéressés par le sujet.

Il réunit parmi les meilleurs spécialistes des sociétés coloniales de l’Asie, croisant l’histoire des empires français et britannique mais aussi japonais. Les intervenants alterneront études de cas et mises au point historiographiques sur le fait colonial.

Mercredi 5 février 2014 : 14h-17h00 : ENS-Descartes-IFE-Salle N°2

Jean-Pascal Bassino, professeur de sciences économiques à l’ENS de Lyon, est spécialisé sur des questions d’histoire économique quantitative. Ses travaux portent notamment sur la transformation de l’agriculture japonaise entre 1870 et 1900 et l’évolution des inégalités régionales à l’intérieur du Japon entre 1890 et 1940. Il a également contribué au débat sur la « grande divergence » entre l’Europe et l’Asie par la mise en évidence des écarts de niveau de vie entre travailleurs non qualifiés en Chine et au Japon, d’une part, dans les pays d’Europe, d’autre part, du milieu du XVIIIe au début du XXe siècle.

Son intervention portera sur : « Politique économique, migrations, éducation et conditions de vie à Taiwan, en Corée et en Manchourie pendant la domination japonaise ».

Mardi 21 janvier 2014 : 14h-16h00 : salle de réunion IAO

Caroline Herbelin est maître de conférences en histoire, Université Toulouse II. Ses travaux portent sur les cultures matérielles et les échanges culturels en Asie du Sud-Est. Auteur d’une thèse de doctorat sur l’architecture et l’urbanisme au Vietnam, elle a mis en lumière la diversité des échanges entre colonisateurs et colonisés à travers le bâti en procédant à une étude critique de l’idée selon laquelle l’architecture et l’urbanisme seraient uniquement des instruments de domination.

Son intervention portera sur : « Echanges, côtoiement et ségrégations dans les villes coloniales : l’exemple du Vietnam ».

Mercredi 4 décembre 2013 : 14h-16h00 : ENS-Descartes-IFE-Salle N°2

Mohit Chandna est diplômé de Cornell University et maître de conférence en littérature francophone à The English and Foreign Languages University (Hyderabad Inde). Ses travaux portent sur l’espace colonial dans la littérature francophone. Professeur invité de l’Université Lumière Lyon, il interviendra dans plusieurs séminaires entre novembre et décembre.

Son intervention portera sur : « Littérature et Héritage Spatial : L’Inde Coloniale ».

Mercredi 20 novembre 2013 : 14h-16h00 ENS-Descartes-IFE-Salle N°2

Rémy Madinier, est chargé de recherche au CNRS (UMR Centre Asie du Sud-Est, UMR 8170) et co-directeur de l’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman. Agrégé d’histoire, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, il est spécialiste de l’histoire de l’Islam en Asie du Sud-Est. Travaillant plus particulièrement sur l’Indonésie, où il a séjourné plusieurs années, ses recherches portent sur l’Islam politique et sur l’histoire des relations islamo- chrétiennes.

Son intervention portera sur : “Religion et colonisation dans l’Asie du Sud-Est coloniale : Malaisie, Indes Néerlandaises et Philippines.”


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search