Parution : Éliane Bedu, L’Algérie islamique : le déni français, Les Éditions du Cerf, 2024

 

L’Algérie islamique : le déni français

de Éliane Bedu

 

 

 

 

 

1830. L’émir Abd el-Kader appelle au djihad contre les Français. Et aux premières heures de la Guerre d’Algérie, les nationalistes du FLN font de même, plus d’un siècle après lui. Pourquoi l’islam joue-t-il un rôle si central, hier comme aujourd’hui ? Parce qu’il est le ciment de la nation algérienne et la force motrice de son histoire. De la colonisation à la décolonisation, scrutant les résistances et les répressions, voici une approche renouvelée qui jette un regard neuf sur un passé tourmenté.
Il fallait Éliane Bedu pour montrer comment l’islam a contribué à la naissance de l’Algérie moderne. Pour démontrer sa place fondamentale dans les révoltes et les révolutions. Pour décrypter sa puissance de mobilisation aux premiers temps de la colonisation. Pour raconter comment l’indépendance a été menée au nom de la guerre sainte. Pour dire, enfin, comment le pays a plongé dans la décennie noire. Parce que la religion musulmane a soutenu le peuple dans ses combats, ses échecs, ses victoires. Voici, entre politique et religion, deux siècles d’histoire.

Éliane Bedu a étudié l’histoire des religions à l’Université de Cambridge et à l’Université d’Oxford. Elle est journaliste culture pour le média libanais Ici Beyrouth, et présidente de l’Association Mare Nostrum – Une Méditerranée Autrement. Elle signe, à 21 ans, son premier livre.

À retrouver sur le site de l’éditeur


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Chargé de diffusion scientifique (24 avril 2024). Parution : Éliane Bedu, L’Algérie islamique : le déni français, Les Éditions du Cerf, 2024. IISMM. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/10sc4


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search