Colloque : « Des sciences sociales en état d’urgence: Islam et crise politique » dans le cadre du RTP Islams et chercheurs dans la cité – EHESS Paris, 15-16/12/2017

Colloque organisé dans le cadre du RTP « Islams et chercheurs dans la cité » (CNRS-IISMM-EHESS) avec le soutien de POLTUR (Université Paris Dauphine, IRISSO)

les 15 et 16 décembre 2017 à l’EHESS, 96 et 105 bd Raspail 75006 Paris

Argumentaire

Depuis le 11 septembre 2001 une mise en cause des chercheurs sur le monde musulman s’est exprimée dans divers contextes civiques et politiques, soit qu’il leur eut été reproché de n’avoir pas su prévoir le terrorisme islamique, soit qu’on les ait accusés d’empathie coupable à l’égard de leur objet d’étude et de sympathie pour l’islamisme…  Cette défiance s’est plus récemment élargie à l’ensemble des sciences sociales, ou peu s’en faut, la « sociologie » étant caractérisée comme « science de l’excuse », bien au delà du seul domaine des recherches sur l’islam et les musulmans.

Une des expressions de cette mise en cause a été la recherche d’autres « langages de vérité » sur le monde islamique, parmi lesquels la création artistique et la création littéraire, qui ont reçu un écho privilégié et inédit dans le débat public français et européen, dans une forme de mise en concurrence des compétences. Mais cette plus-value apparente apportée aux écrivains et aux artistes peut elle-même sembler paradoxale dans un contexte où les langues parlées dans les sociétés islamiques elles-mêmes, l’arabe au premier chef, peuvent devenir criminalisées et suspectes.

Face à ces tensions aiguës, l’heure est sans doute venue de tenter un bilan critique de ce que la crise politique majeure autour de la question de l’islam fait aux sciences sociales, et des effets en tous sens qu’elle induit sur le métier même de la recherche. Un état des lieux s’impose, car cette nouvelle configuration se déploie aussi sous le vocable d’une plus grande richesse analytique, lorsque de nouvelles questions émergent, que se créent et s’imposent de nouveaux concepts analytiques, que le nombre et la qualité des jeunes chercheurs attirés par la recherche sur l’islam ne cesse de croître et que la demande sociale pour comprendre le moment présent se fait plus forte que jamais.

Contacts

Nadia Marzouki : nadia.marzouki[at]ehess.fr
ou Houda Ben Hamouda : houdabenhamouda31[at]gmail.com

Programme

Programme à télécharger ci-dessous

Télécharger le programme


Vous aimerez aussi...