Conférence-débat autour de l’ouvrage de Laurence LOUËR « Sunnites et Chiites. Histoire politique d’une discorde », éd. du Seuil en partenariat avec l’IISMM – à l’EHESS (amphithéâtre), 08/12/2017

Conférence-débat le vendredi 8 décembre 2017 à l’EHESS

de 18h30 à 20h, en présence de l’auteure et avec la participation de

  • Samy Dorlian (Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne Paris IV)
  • Sabrina Mervin (Chargée de recherche, CNRS, CéSor),

dans l’Amphithéâtre F. Furet, 105 bd Raspail, 75006 Paris (M° Saint-Placide ou Notre-Dame-des-Champs).

Entrée libre dans la limite des places disponibles. 



Une histoire politique des conflits autant que des échanges entre sunnites et chiites : une approche inédite et un livre essentiel pour comprendre les recompositions du monde musulman.

La chute de Saddam Hussein en Irak en 2003 a placé la relation entre les deux grands courants de l’islam au cœur des recompositions de l’ordre régional au Moyen-Orient. Les « printemps arabes » de 2010- 2011, les offensives de Daech, les guerres civiles au Yémen et en Syrie aujourd’hui ont encore accentué cette dynamique de polarisation. Quelles en sont les origines ?
Ce livre ambitieux expose le processus historique qui y a conduit, depuis les querelles autour de la succession de Mahomet jusqu’à la révolution iranienne de 1979 et la contre-offensive saoudienne, en passant par les transformations du salafisme. Il explique que ce n’est pas un affrontement confessionnel mais les usages politiques du sunnisme et du chiisme, notamment via la création des États ottoman et savafide, qui ont contribué à structurer les relations interétatiques actuelles. Centré autour des interactions entre chiites et sunnites – et pas seulement autour de leurs conflits – l’ouvrage montre également que la discorde a connu des tentatives de dépassement, et qu’elle n’a pas empêché la coexistence, ni les alliances et les échanges. Un autre de ses intérêts est ainsi de relativiser la notion de « blocs » et de montrer que les identités sunnite et chiite ne sont pas exclusivement religieuses.

 

Laurence Louër est professeure associée à Sciences-Po, chercheure au CERI et rédactrice en chef de la revue Critique internationale. Arabisante, elle est spécialiste du Moyen-Orient, et plus particulièrement des questions de minorités dans cette partie du monde. Elle est notamment l’auteure de : Les Citoyens arabes d’Israël (Balland, 2003), Chiisme et Politique au Moyen-Orient. Iran, Irak, Liban, monarchies du Golfe (Autrement, 2008).

Éditions du Seuil, 352 p.
Parution le 5 octobre 2017. En partenariat avec l’IISMM


Vous aimerez aussi...