Conférence internationale : « Les bibliothèques à l’âge du manuscrit: Orient et Occident » – Collège de France (Paris), 28-29/09/2017

Les bibliothèques à l’âge du manuscrit. Orient et Occident

(Paris, Collège de France, 28-29 septembre 2017)

La conférence est organisée par le projet SICLE (Saadian Intellectual and Cultural LifE, ERC 670628), en coopération avec le Centre pour l’Etude des Cultures manuscrites de Hambourg (Center for the Study of Manuscript Cultures in Hamburg, SFB 950), et se tiendra les 28 et 29 septembre 2017 à Paris, au Collège de France.

Présentation

Une rapide observation d’un site Web moderne montre que les informations relatives aux bibliothèque font l’objet d’un traitement pour le moins inégal, bien que le développement de l’histoire du livre ait très largement contribué à mettre en lumière ce sujet et soit parvenu à mettre en évidence un matériel particulièrement riche et de nombreuses études de cas.

Un regard plus attentif montre également que les données utilisées sont relativement hétérogènes. Le matériel d’archives ou encore les témoignages collectés dans les livres qui constituaient initialement le fonds d’une bibliothèque, forment un point de départ pour ces recherches, tandis que dans d’autres cas, les informations dérivent de sources littéraires consacrées aux bibliothèques. Cette hétérogénéité n’est pas problématique lorsqu’elle survient dans une même aire culturelle au sein de laquelle plusieurs points de vue distincts contribuent à l’élaboration d’une vision globale. Cependant, une approche comparative serait entravée par le déséquilibre entre les différentes aires culturelles lorsque l’étude des bibliothèques dépend essentiellement, sinon exclusivement, d’une approche unique. Cela est essentiellement dû aux témoignages disponibles à ce jour, surtout lorsqu’il est question de bibliothèques établies dans les cultures non-occidentales à l’âge des manuscrits ; cette expression générale correspondant à la période pendant laquelle les manuscrits ont été régulièrement produits, parfois au même moment que les livres imprimés et jusqu’à une date variant en fonction des cultures concernées.

A l’occasion de cette conférence, il sera question de l’histoire et du rôle des bibliothèques à l’ère du manuscrit dans les cultures orientales et occidentales. La diversité des contextes nécessitera donc de convoquer plusieurs approches qui auront leur place dans cette conférence : les études explorant différents aspects examinés par les historiens de livre – allant du patronage à l’économie du livre dans le circuit des bibliothèques – ou les études liées à l’histoire intellectuelle – les politiques d’acquisition ou les rapports entre les textes conservés dans une bibliothèque donnée – ou encore les analyses des sources littéraires d’une culture spécifique consacrées aux bibliothèques.

Les fonctions et les modes opérationnels couvrant les différents aspects de conservation et d’accès, pourraient également être traités, éventuellement de manière conjointe avec les approches précédemment énumérées, et pourraient permettre l’identification de particularités ou de modèles communs. Les spécificités de l’ère des manuscrits ont certainement joué un rôle sur la manière avec laquelle les bibliothèques étaient organisées et tenues. Toutefois, un effort a pu être fourni par les personnes qui dirigeaient ces bibliothèques, pour l’acquisition de copies de textes qui étaient considérés essentiels : existait-il alors des « bibliothèques idéales » à une période donnée dans une culture spécifique ?

 


Programme à télécharger


Vous aimerez aussi...