Deuxième Congrès du GIS Moyen Orient et Mondes Musulmans – INALCO, 05-08/07/2017

Les objectifs du Congrès
  • Encourager les jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants
  • Faire connaître les centres de recherche et les associations (Diwan, Halqa, Samah, AGIS) travaillant sur le champ
  • Réunir des chercheurs d’horizons divers pour dépasser le cloisonnement des équipes de recherche
  • Permettre à des thèmes de recherche d’être abordés en commun par des spécialistes de différentes sciences humaines et sociales, de différentes périodes historiques, et de différentes aires géographiques ou pays (Maghreb, Moyen-Orient, Asie Centrale, Afrique subsaharienne, Asie du Sud et du Sud-Est)
  • Répondre aux défis posés par les bouleversements en cours au Maghreb et au Moyen-Orient, rendre compte des mobilisations de la société civile.
Les ateliers

Des ateliers d’une journée ou d’une demi-journée présenteront des recherches en cours en favorisant les débats entre chercheurs.

Les tables-rondes et rencontres transversales
  • L’ensemble des membres du congrès seront invités à se retrouver
    pour la séance inaugurale (conférence inaugurale, remise des prix de thèse et du prix Michel Seurat)
  • pour deux tables-rondes, l’une consacrée à l’accueil des chercheurs en exil, l’autre aux bibliothèques et archives et ressources numériques pour l’étude des mondes de l’Islam
  • lors de l’Assemblée générale de l’AGIS
Spectacles et exposition lors du Congrès

Plus d’informations

  • Concert du Quartet Bab Assalam : « Le voyage de Zyriab »

Jeudi 6 juillet 2017 à 19h00
Théâtre de la Cité internationale universitaire de Paris, salle de la Coupole
17, boulevard Jourdan 75014 Paris

  • Spectacle de marionnettes Karagöz

Vendredi 7 juillet 2017 à 18h00
INALCO – Auditorium du Pôle des langues et civilisations

  • Exposition : « 1956, regards croisés »

Du 12 juin au 8 juillet 2017 – Galerie de la BULAC
Exposition itinérante du CEDEJ en partenariat officiel avec la Bibliothèque d’Alexandrie et Beit Sennari

Informations pratiques

Lieu : INALCO, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
Date : 5 au 8 juillet 2017

Il sera possible de s’inscrire sur place, dans la limite des places disponibles : 30 euros ou 10 euros tarif étudiant.


Programme du Congrès

 Livret des résumés

Site du GIS Moyen Orient et Mondes Musulmans

Présentation du GIS

Le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) du CNRS « Moyen-Orient et Mondes musulmans » a été créé au 1er janvier 2013. Il a vocation à fédérer l’ensemble des équipes de recherche françaises qui travaillent sur ce champ, dans toutes les disciplines concernées (histoire, géographie, sciences politiques, sociologie, anthropologie, histoire de l’art, littérature, islamologie, philosophie).

Le champ concerné par le GIS s’intéresse en priorité au Moyen-Orient et au Maghreb. Il comprend aussi les « Mondes musulmans » : cette expression se réfère à une histoire et une culture communes, développés autour d’un noyau central, vaste Moyen-Orient qui s’étend du Maroc à l’Inde et à l’Asie du Sud-Est, en passant par l’Asie Centrale.

Dans cette perspective, le GIS Moyen-Orient et Mondes musulmans est partenaire de l’IISMM (Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman) et des autres GIS « aires culturelles » concernés : le GIS Asie et le GIS études africaines.

Les révolutions arabes, les conflits et les bouleversements actuels au Moyen-Orient ont révélé l’urgence pour la recherche française, héritière d’une longue tradition, de renforcer les structures  de formation et de recherche existantes, et de développer des études dynamiques, mais trop souvent dispersées. La nécessité de sortir des prismes nationaux pour aborder, de façon plus ample, l’étude des sociétés des mondes arabes et musulmans s’impose aujourd’hui : à l’heure de l’histoire connectée et de la mondialisation, les recherches doivent articuler davantage le local et le global. Or l’exceptionnelle richesse de la recherche française sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans est aujourd’hui menacée : risque de non-renouvellement de l’encadrement de la recherche, angles morts trop nombreux, champs délaissés (Maghreb, Iran, Irak), disciplines trop peu représentées (islamologie, philosophie), difficultés de l’action collective.

La situation actuelle du Moyen-Orient comme l’importante de l’islam dans les débats de société en France font du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans l’interlocuteur du monde de la recherche française sur ces questions auprès de la société civile et des pouvoirs publics.

Pour remédier à ces menaces, il convient de mettre en réseau des équipes et des chercheurs souvent isolés, de favoriser la diffusion et la visibilité de la recherche francophone en France et à l’étranger, de maintenir et développer une politique de documentation dynamique (bibliothèques, revues, numérisation).

Les objectifs du GIS sont :

  • Décloisonner les divisions et les subdivisions héritées de l’époque coloniale et post-coloniale, entre Maghreb et Proche-Orient, ou entre monde arabe, monde turc et monde iranien,
  • Encourager une recherche sur des thèmes communs entre historiens et spécialistes du contemporain,
  • Favoriser la pluridisciplinarité, en croisant plusieurs sciences humaines et sociales (histoire, philosophie, littérature, sociologie, anthropologie et politologie),
  • Développer l’étude de l’histoire religieuse pour l’islam moderne et contemporain,
  • Répondre aux défis posés par les bouleversements en cours au Maghreb et au Moyen-Orient en encourageant les recherches sur les formes actuelles de mobilisation et d’expression de la société civile

Vous aimerez aussi...