Anouk Cohen, Fabriquer le livre au Maroc, nov. 2016

publicationiismm_cohen_fabriquer-le-livre-au-maroc2En 2000, la production marocaine de livres atteint en un an l’équivalent de ce qui a été publié auparavant en près d’un siècle. Ce dynamisme atteste d’un secteur en mutation, reflet d’une libéralisation politique commencée au milieu des années 1990, qui est allée de pair avec une transformation sociale et culturelle. À partir d’une enquête ethnographique sur les pratiques du livre, de la lecture et de l’écriture, Anouk Cohen analyse cette effervescence toujours en cours. Elle décrit divers aspects de l’édition : de la lecture et du lecteur au processus de fabrication du livre, en passant par les enjeux de publication, les lieux et les réseaux, dans le but de cerner les logiques à l’oeuvre dans les modes de transformation complexes au terme desquels un livre advient effectivement.

Le monde du livre marocain est jeune, urbain et partagé entre les secteurs arabophone et francophone, qui présentent chacun leur propre fonctionnement, leurs propres acteurs et leurs propres objets, soumis à des pratiques et à des valeurs spécifiques. Anouk Cohen met en évidence les enjeux stratégiques, y compris politiques, de l’utilisation de l’une ou l’autre langue compte tenu du rapport à la norme que chacune implique. Elle montre cependant que des rapprochements s’opèrent ces dernières années dans le cadre d’un processus d’individualisation des pratiques de lecture et d’écriture avec l’émergence d’une littérature plus personnelle et proprement marocaine. Cet ouvrage analyse ainsi ce que signifie « lire », « éditer » et « écrire » dans le Maroc actuel.

Anouk Cohen est chargée de recherche au CNRS, membre du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC).

Voir sur le site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...