Hamid Sulaiman Freedom Hospital

freedom hospital cover

Syrie, 2012. Freedom Hospital est un hôpital clandestin créé par une militante pacifique, Yasmine, dans une ville semblable à beaucoup de petites villes de province syriennes. Dans cet hôpital cohabitent avec la jeune femme une dizaine de personnages, malades, soignants, reflétant la diversité de la société syrienne – un kurde, un alaouite, une journaliste franco-syrienne, des membres de l’Armée libre et un islamiste radical. Leurs relations vont évoluer en fonction des événements. Engagement politique, trahisons, retournements d’alliances et omniprésence de la guerre sont au cœur du destin de ce groupe d’individus, pantins de l’histoire pris dans une tourmente dont les enjeux les dépassent totalement.

 

 

 

 

 

Photo de Jérémie Lortic

Photo de Jérémie Lortic

Né à Damas en 1986, Hamid Sulaiman a une formation d’architecte mais se consacre rapidement à la peinture et au dessin. Le pacifisme et le rejet du pouvoir arbitraire sont les axes principaux de sa recherche artistique et du message qu’il délivre. Contraint de quitter son pays en 2011, il s’enfuit en Égypte puis s’installe à Paris, où il obtient le statut de réfugié politique. Son travail de plasticien a été exposé à Londres, à Beyrouth, au Caire, à Vienne ou encore à Berlin. Certaines de ses œuvres ont été acquises par le British Museum et il a exposé à l’Institut du Monde Arabe à Paris. Hamid Sulaiman a également créé la scénographie du spectacle Winter Guest, avec la compagnie du Pas Suivant.

[article largement inspiré du contenu des rabats de couverture de l’œuvre]


Vous aimerez aussi...