Séminaire « Territoires et populations d’empires dans la Grande Guerre – Afrique, Empire ottoman, Asie centrale et Caucase »

Territoires et populations d’empires dans la Grande Guerre – Afrique, Empire ottoman, Asie centrale et Caucase

  • Cloé Drieu, chargée de recherche, CNRS
  • Jacques Frémeaux, professeur,  Université Paris-IV
  • Henry Laurens, professeur, Collège de France
  • Élodie Salmon, allocataire de recherche, Université Paris-IV

La Première Guerre mondiale mérite son nom pour avoir largement dépassé les frontières de l’Europe. Si certains pays non européens (États-Unis, Japon) ont participé au conflit en tant qu’États souverains, la plupart s’y sont trouvés impliqués, pour ne pas dire entraînés, en raison de leur statut de pays colonisés, ce qui engendra en leur sein des transformations majeures et fondamentales. C’est singulièrement le cas de nombreux pays d’Afrique et d’Orient – de l’Empire ottoman à l’Asie centrale en passant par le Caucase –, qui feront l’objet d’une attention particulière dans ce séminaire.

En se focalisant principalement sur les régions et populations musulmanes, le séminaire aura d’abord pour vocation de faire un inventaire des travaux récents afin de comprendre le renouvellement actuel des historiographies. Mais par delà cet état des lieux, le séminaire aura aussi pour objectif de cerner les formes de mondialisation et de « totalisation » de la guerre en milieu impérial et/ou colonial, en s’interrogeant, entre autres, et par rapport à l’Europe, sur les similitudes et les différence de pratique de guerre (guérilla, guerre subversive, propagande), les enjeux politiques et les buts de guerre spécifiques à ces régions, les questions de la logistique (spécificité des terrains, problème de l’éloignement et des communications) et la particularité de l’« arrière » des régions considérées, qui ne sont pas toutes des théâtres de combat opposant les grandes puissances.

Par ailleurs, les mobilités de masse, au sein des empires et entre ces territoires et les métropoles, invitent également à questionner les contacts et les échanges qui ont lieu pendant la guerre. Enfin, le séminaire interrogera l’impact de la Grande Guerre sur la genèse des mouvements nationalistes et sur les prémisses des constructions étatiques du premier quart du XXe siècle, ce qui permettra de dégager des logiques et des chronologies propres aux aires considérées.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

  • Histoire et civilisations (Séminaire de recherche )
  • Études politiques (Séminaire de recherche )
  • Territoires, espaces, sociétés (Séminaire de recherche )

Renseignements : Cloé Drieu au CETOBaC, 190 av de France 75013 Paris.

Direction de travaux d’étudiants et réception : sur rendez-vous.

Niveau requis : M1.

Adresse(s) électronique(s) de contact : cloe.drieu(a)ehess.fr

1er jeudi du mois, de 14h30 à 17h30
Collège de France, salle de conférence au 4ème étage, 3 rue d’Ulm.

Programme

  • Jeudi 31 octobre – Asie centrale

Alexander Morrison « Commémoration et révolte : la Grande Guerre et les colons Russes en Asie Centrale, 1915 – 1916 »

Cloé Drieu « Logiques internes des révoltes contre la formation de bataillon de travail en Asie centrale »

  • Jeudi 5 décembre – Empire ottoman

François Georgeon « Quand l’Empire ottoman s’en va-t-en guerre »

Fuat Dundar «  Guerre mondiale et traités de paix comme  sources des conflicts en Anatolie (1919-23) »

  • Jeudi 9 janvier – Afrique

Julie D’Andurain « La force noire, une troupe pour l’Afrique ou pour l’Europe ? »

Gilbert Meynier « Algérie et Maghreb dans la Grande Guerre »

  • Jeudi 6 février –  Maghreb

Caroline Piquet « Le Canal de Suez pendant la Grande Guerre »

Jacques Frémeaux « Le Sahara et la Grande Guerre »

  • Jeudi 6 mars — Programme à définir
  • Jeudi 3 avril – Séance supprimée et remplacée par la journée d’étude du 5 juin
  • Date à définir entre le  29 avril et le 7 mai
  • 5 juin – Journée d’étude sur le Caucase dans la Grande Guerre organisée avec Claire Mouradian et Alexandre Toumarkine (Orient Institut Istanbul)

 


Vous aimerez aussi...