Charif Kiwan, cinéaste, co-animateur du Collectif Abounaddara — 06-28/11/2014


Affiche_KiwanLCharif Kiwan cofonde, en 2010, le Collectif de cinéastes syriens anonymes, Abounaddara, qui produisent bénévolement des courts métrages documentaires et les diffusent sur internet.
Il co-anime le Collectif qui s’est lancé, depuis avril 2011, dans une entreprise de cinéma d’urgence en réalisant des courts métrages hebdomadaires dont un certain nombre a été sélectionné dans des festivals internationaux (Mostra de Venise, Doclisboa de Lisbonne, Visions du réel de Nyon, The Sundance Festival).
Il donne régulièrement des conférences dans des universités, festivals ou musées internationaux.

Jeudi 6 novembre 2014, 13h-17h

La guerre des images : récits cinématographiques
contre récits médiatiques

dans le cadre du séminaire de l’IMAF « Images de la violence, Violence des images » de Sandra Fancello (CNRS), Bruno Martinelli (Université Aix-Marseille) et Jean-Claude Penrad (EHESS)
EHESS, salle 8, 105 bd Raspail, 75006 Paris

Jeudi 6 novembre 2014, 17h30-20h

Le cinéma d’urgence : projection du film Syrie. Instantanés d’une histoire en cours du Collectif Abounaddara

dans le cadre des « Projections de l’IISMM», organisées par Cécile Boëx (EHESS) et Jean-Claude Penrad (EHESS)
Amphithéâtre de l’EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris

Mercredi 19 novembre 2014, 19h-21h

Le trauma à l’image. Comment filmer les blessures psychiques causées par la guerre ?

dans le cadre du séminaire « Le fait guerrier et les violences armées. Politique, stratégie, sociétés » de Stéphane Audouin-Rouzeau et Gilles Bataillon (EHESS)
EHESS, salle Dupront, 10 rue Monsieur-le-Prince, 75006 Paris

Vendredi 28 novembre 2014, 15h-17h

Montrer et raconter la révolution. L’expérience du collectif Abounaddara

dans le cadre du séminaire « La fabrique du regard cinématographique à l’épreuve de violence et de la guerre? » de Cécile Boëx (EHESS)
EHESS, salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris

Télécharger l’affiche : Affiche_Kiwan


Vous aimerez aussi...