Séminaire interdisciplinaire « Orient-littératures » : La liberté dans les littératures arabes modernes et contemporaines

Responsables

  • Rania Samara, professeur à l’Université Sorbonne-Nouvelle (Paris-III)
  • Gilles Ladkany, maître de conférences à l’ENS
  • Marie-Thérèse Oliver-Saidi, agrégée de lettres

Horaires et lieu

2e et 4e jeudis du mois de 15 h à 17 h
IISMM, salle de réunion, 1er étage, 96 bd Raspail 75006 Paris
Du 13 novembre 2014 au 25 juin 2015

Présentation

Le séminaire poursuit son approfondissement du rôle d’avant-garde et de veille de la littérature arabe et ses interactions avec les contextes sociopolitiques prédominant dans l’ensemble du monde arabe. Il poursuit la thématique de la liberté dans les littératures arabes modernes et contemporaines qui a permis d’aborder un riche panel d’auteurs engagés depuis les écrits d’Abderrahman Kawakibi dénonçant le despotisme ottoman à la fin du XIXe siècle jusqu’à des romanciers plus contemporains qui stimulent réflexion critique et action en œuvrant à secouer tabous et carcans oppressifs.

À l’heure où les mouvements en cours dans nombre de pays arabes sont loin encore d’avoir fait émerger de nouveaux systèmes sociopolitiques ouverts et stables, et où l’incertitude demeure en ce qui concerne les droits et libertés, il est utile de continuer à réfléchir sur la participation spécifique des écrivains à cet effort de libération.

Pour ce faire, ce séminaire se penchera sur des littératures moins connues venues du Soudan, d’Arabie saoudite, de Mauritanie ou d’Irak…,  ainsi que sur l’apport précieux de jeunes générations d’écrivains souvent en pointe pour dénoncer dictature, système patriarcal, tabous sexuels et religieux. Une place importante continuera à être réservée aux nouvelles voix féminines qui ont émergé à la faveur des bouleversements des dernières décennies pour revendiquer leurs droits. La poésie et le théâtre seront eux aussi sollicités.

Seront aussi analysées différentes stratégies mises en œuvre pour diffuser critiques et revendications par-delà contraintes et censure – recours à l’humour, dépaysement, imaginaire et utopie… — et aussi les nouvelles technologies qui autorisent expérimentations et innovations dans la construction et l’écriture des œuvres elles-mêmes, ouvrant un territoire de liberté.

Programme

Jeudi 13 novembre 2014
Fayssal Abdallah, Écrivain, professeur d’Histoire ancienne de l’Université de Damas, chercheur indépendant au collège de France.
Littératures et Épopées en Mésopotamie

Bien avant la production littéraire des religions monothéistes, le monde arabe ancien, dont l’Iraq et la Syrie, a produit au cours des millénaires sa propre littérature spirituelle. Sumer, Akkad et Babylone en étaient les principaux artisans.Quelle était cette production qui dépassait, en volume, celle des religions ? Quelle était son impact sur le monde de l’Antiquité ?

Jeudi 27 novembre 2014
Dominique Eddé, Historienne de formation, romancière et essayiste, elle a également été enseignante, critique littéraire, traductrice et éditrice.
La liberté piégée

Avec Kamal Jann, la romancière signe un portrait fidèle et âpre du monde arabe pré révolutionnaire, monde corrompu et sombre, menacé par le chaos et par d’atroces soubresauts ! Des islamistes purs et durs y côtoient les services de sécurité des dictateurs sanguinaires, des agents secrets et des baroudeurs de tout poil qui se font la guerre pour défendre les intérêts établis et les puissants. Tous les parfums d’Arabie ne suffisent pas pour couvrir l’odeur de mort et d’apocalypse qui se dégage de cette fresque sombre et cruelle.

Jeudi 11 décembre 2014

Inaam Kachachi, romancière et journaliste
La nouvelle liberté du roman irakien 

Jeudi 18 décembre 2014 — 18h – 20h, Salle Lombard

Table ronde : « Rachid el-Daïf… loin de la littérature » avec Rachid el-Daïf, invité de la chaire de l’IISMM / EHESS et les interventions de: Jean-Charles Depaule, Renaud Ego et Farouk Mardam Bey

Jeudi 8 janvier 2015

Rania Samara, professeur de littérature
La récente émancipation de la littérature syrienne

Jeudi 22 janvier 2015

Nouri Al-Jarrah, écrivain, poète et directeur de publications spécialisées
Voyageurs arabes en Occident au 19e siècle

Jeudi 12 février 2015
Marie-Thérèse Oliver-Saidi, agrégée de lettres
Deux constructions identitaires en temps de crise. « À contre-voie » d’Edward Said et « Origines » d’Amin Maalouf
Jeudi 12 mars de 18h à 20h – Salle Lombard
 
Hanan el-Cheikh, romancière libanaise
L‘écriture de l’immigration
 avec Farouk Mardam Bey et Rania Samara
Jeudi 26 mars 2015Attention: Salle Lombard, 96, bd Raspail,  18h-21h
Khaled Fouad Allam, Professeur de sociologie du Monde Musulman à l’Université de Trieste, Italie
Analyse d’un texte Rai : le sens de l’interdit dans les sociétés du Maghreb
Jeudi 9 avril 2015
Ahmad Galal
Le Moi à l’épreuve de la révolution égyptienne de 2011 :
analyse des écrits sur le Printemps arabe

Informations pédagogiques

Suivi et validation pour le master : 36 h (= 9 ECTS)

Mentions & spécialités : Histoire et civilisations (Séminaire de recherche M1S1 M1S2 M2S3 M2S4)

Renseignements : 32 heures de séminaire et 10 heures : table ronde, journée d’études et conférences. Validation en fonction des demandes des étudiants et enseignants.

Direction de travaux d’étudiants : la direction des travaux des étudiants portera d’une part sur la littérature arabophone mais également francophone dans le monde arabe. Elle prendra en compte les problèmes de traduction et se fera dans une perspective comparatiste.

Réception : les étudiants seront reçus sur rendez-vous.

Niveau requis : présentation d’un projet écrit en vue de travaux de M1 ou de M2.

Contact : Gilles Ladkany par courriel (ladkany(at)ehess.fr,) ou tél. (07 86 99 33 37),  ou Marie-Thérèse Oliver-Saïdi (oliver_saidi(at)outlook.fr)


Vous aimerez aussi...